Atteinte à la sûreté de l'Etat,Le bureau régional d'Interpol rouvre à Abidjan en mars

La sécurité s'enrichit des nouvelles technologies
22/02/2012
La lutte contre l'insécurité va s'enrichir des nouvelles technologies. Telle est la volonté du gouvernement ivoirien, qui a procédé le jeudi 16 février 2012 à la présentation officielle du projet e-gouvernement, une initiative visant à rattraper le retard de la Côte d'Ivoire en matière de gouvernance électronique.

Le même jour, un projet de vidéo surveillance et de vidéo protection a été présenté au ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, Hamed Bakayoko, à son cabinet au Plateau. La séance de présentation s'est déroulée en présence du ministre de la Poste et des nouvelles technologies de la communication (Ntic), Bruno Koné.

A l'ouverture de la séance de travail, le ministre de l'Intérieur a relevé la nécessité pour les autorités ivoiriennes d'optimiser l'application des Ntic qui engendrent de forts taux de croissance dans l'économie et permettent à certains domaines, tels que l'éducation, la santé, de réaliser de grandes avancées. « Nous allons utiliser ces programmes dans la sécurité. D'abord, au niveau de la ville d'Abidjan, puis dans les autres parties de l'intérieur du pays où on enregistre des difficultés », a dit Hamed Bakayoko.

Son collègue de la Poste et des Ntic, a souligné les avantages de ce programme pour les services de l'administration. Avant d'affirmer l'engagement des autorités dans l'utilisation des Ntic au profit de la sécurité. « L'utilisation de ces outils dans le secteur de la sécurité est l'une des priorités de l'action du gouvernement, parce que la sécurité est une question d'actualité. Nous devons tout mettre en œuvre pour la garantir à nos populations. Et nous le réussirons en impliquant fortement les Ntic dans le domaine de la sécurité », a expliqué Bruno Koné. Cette séance de présentation a été précédée par une visite au ministère de l'Intérieur, d'une délégation du Comité des chefs de police de l'Afrique de l'Ouest (Ccpao). Conduite par son président, l'Inspecteur général des services de police du Nigeria, M.D. Abubakar, la délégation du Ccpao était à Abidjan pour visiter le tout nouveau siège régional d'Interpol situé dans le quartier des Ambassades à Cocody. Satisfaits du cadre et des conditions de travail qu'offre ce bâtiment, les membres du Ccpao qu'accompagnaient des experts d'Interpol ont confirmé le retour de cette structure en terre ivoirienne en mars prochain.

Au cours de leur visite au ministre de l’Intérieur, les chefs de police de l'Afrique de l'Ouest sont allés exprimer leur reconnaissance aux autorités ivoiriennes pour les efforts déployés en offrant au bureau régional des locaux dignes, condition du retour d'Interpol en Côte d'Ivoire. Le ministre Hamed Bakayoko a indiqué que la construction de ce siège s'inscrit dans la vision du président Alassane Ouattara, qui prend très au sérieux la question de la sécurité en Côte d'Ivoire et dans la sous-région ouest-africaine.

Il a donc promis que les autorités ivoiriennes ne vont pas lésiner sur les moyens pour permettre au bureau régional de travailler au bénéfice des populations. Au terme de cette visite, le directeur général de la police nationale a souligné les enjeux du retour d'Interpol en Côte d'Ivoire. Selon l'Inspecteur général Brédou Mbia, cette institution policière qui regroupe 180 pays, permettra de mieux lutter contre la cybercriminalité, le terrorisme et autres vols de véhicules, grâce à des techniques de pointe et des moyens performants.

Hippolyte Oulaï

1 | 2

 

Videodrome