Organisation des concours à la fonction publique: Tout est désormais gratuit


11/05/2013
Soro Guillaume posant avec le ministre Gnamien konan (à g) et Mme Evelyne Yapo (à d) au terme de la cérémonie /photo : E.Y
Pour tous ceux qui aspirent passer un concours d’intégration à la fonction publique, ils n'auront plus à décaisser un seul centime.

Tout sera désormais gratuit. Ainsi en a décidé le ministre de la Fonction publique et de la réforme administrative, Gnamien Konan. Cette information qui va certainement mettre du baume au cœur de nombreux diplômés qui lorgnent l'administration publique, a été rendue publique le vendredi 10 mai 2013, en présence du président de l'Assemblée nationale, Soro Guillaume, au cours de la cérémonie de baptême de la 51ème promotion sortante, de l'Ecole nationale d'administration (Ena) sise à Cocody. Gnamien Konan, qui a fait de la réforme de l'administration son cheval de bataille, n'attend pas s'arrêter là.

L'organisation de tout concours relatif à la Fonction publique sera désormais l’exclusivité de son département ministériel. Une manière pour lui de redorer l'image entachée de l'administration ivoirienne. Une vision que partage le Président de l'Assemblée nationale, parrain de la 51ème promotion sortante de l'Ena.

Homme de rigueur et gros travailleur, Soro Guillaume a invité ses 741 filleuls à suivre son exemple afin de faire de la Côte d'Ivoire, comme le souhaite le président Alassane Ouattara, un pays émergent à l'horizon 2020. Car a poursuivi le parrain, les populations attendent beaucoup de vous. Il vous faut donc prôner la culture de l'excellence « (…). Il ne suffit pas d'être de beaux parleurs et de vous complaire dans des vaines proclamations. Ce que vous dites, faites-le et ce que vous faites, dites-le ! Car, sachez que désormais seule la reconnaissance des mérites de chacun fera la différence », a conseillé le président de l'Assemblée nationale avant d'insister sur le rôle majeur que doit jouer ces cadres de l'administration publique pour réussir et consolider la réconciliation entre tous les Ivoiriens de bonne volonté.

Très prolixe, l'hôte d'un jour de la directrice générale de l'Ena, Evelyne Yapo, n'a pas manqué de rappeler à ses filleuls les actions qu'ils doivent poser pour se mettre dans la peau d'agents facilitateurs du développement. Des catalyseurs de l'action publique, a dit Soro Guillaume, en faveur de la croissance, de la politique économique et sociale du gouvernement. « Chers filleuls, il s'avère nécessaire que vous fassiez l'effort de prendre davantage en compte les attentes des entreprises et des PME, car ce sont elles les véritables pourvoyeurs d'emplois. Nous, les politiques, nous les fonctionnaires, nous sommes tous des budgétivores, selon la population. Et ce que cette population attend de nous, c'est que pour compenser, nous développions les services de conseil aux entreprises », a-t-il préconisé.

La deuxième personnalité de la Côte d'Ivoire a également invité ses filleuls qui ont pour nom de baptême « Soro Guillaume » à réactiver l'association des anciens élèves de l'Ena qui, a fait la fierté, dans les années 90-95 de cette école prestigieuse. « Je vous ai même préparé l'ordre du jour de votre prochaine réunion : comment faut-il s'y prendre pour aider l'établissement à poursuivre son lobbying au profit des anciens élèves, apporter un soutien financier aux énarques qui développent des projets humanitaires », a proposé le président de l'Assemblée Nationale.

Pour donner l'exemple, Soro Guillaume a offert une salle de visio-conférence à l'Ena et à proposé que tous les majors effectuent un stage de haut niveau au sein d'une institution de la République. Proposition qui a été longuement applaudie par les autorités, les parents, amis et connaissances des 741 élèves venus nombreux assister à la cérémonie qui s'est soldée par un défilé majestueux de la promotion sortante.

Elysée Yao

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2

Videodrome