Identification de la population : La délivrance des cartes nationales d'identité a démarré

Société
Publié le Source : L'inter
identification-de-la-population-la-delivrance-des-cartes-nationales-d-identite-a-demarre Le ministre d'Etat, Ahmed Bakayoko a procédé au lancement officiel (Ph:DR) de l'opération d'identification

Ce sont au moins 3 millions d'Ivoiriens qui vont se voir établir leur Carte nationale d'identité (Cni) dans le cadre de l'opération d'identification ordinaire des populations.

La cérémonie de démarrage officiel de cette opération a eu lieu au foyer des jeunes de Bingerville hier mardi, en présence de Hamed Bakayoko, ministre d’État, ministre de l'Intérieur et de la sécurité. Pour le Directeur général de l'Office national d'Identification (Oni), Benjamin Essoh Djobo, cette opération s'inscrit dans le prolongement de l'opération précédente.

« En effet, en 2008, au moment de l’enrôlement, l'on s'était fixé un objectif de 9 millions de personnes à identifier, mais à l'arrivée, nous n'avions pu enrôlé que 6 millions. A ce nombre, il faut ajouter tous les Ivoiriens qui ne se sont pas présentés à l'enrôlement de 2008. Sans compter le cas des nouveaux majeurs estimés selon nos prévisions à 300 000 personnes par an. Les pétitionnaires qui ont égaré leur Cni n'ont pas été oubliés. Il leur sera délivré le moment venu un duplicata », a expliqué Essoh Djobo. Hamed Bakayoko, ministre d’État, ministre de l'intérieur et de la sécurité, qui accorde une importance capitale à cette opération, a instruit les agents de l'Oni à prendre les dispositions nécessaires afin de mener à bien cette opération, qui selon lui, sera conduite dans ''les conditions de sécurité des plus efficaces''.

Il a rappelé que la Carte nationale d'identité ivoirienne est la plus sécurisée de la sous-région ouest africaine et la moins coûteuse de toutes les cartes du genre. C'est pourquoi, il a appelé les Ivoiriens à se faire identifier afin d'obtenir leur carte pour servir et valoir ce que de droit ; Car, a-t-il dit, « Cette opération est importante dans le processus de normalisation de la Côte d'Ivoire. Et la Cni va redonner à l'Ivoirien sa dignité ».

Notons que pour faire la demande de la nouvelle Cni, le pétitionnaire doit se rendre dans un centre de collecte de son lieu d'habitation ou dans n'importe quel centre, muni d'un certificat de nationalité et d'un extrait de naissance ou d'un jugement supplétif, avec le reçu de paiement du droit de timbre de 5 000 Fcfa disponible dans les trésoreries, les agences de la caisse nationale des caisses d'épargne (Cnce) ou de la banque Atlantique.


E.L.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites