Couverture Maladie, emploi et Formation Professionnelle/ Moussa Dosso: « Le bilan est positif »

Société
Publié le Source : Soir info
couverture-maladie-emploi-et-formation-professionnelle-moussa-dosso-le-bilan-est-positif (photo : E.Y)

Le ministre de l’Emploi, des Affaires sociales et de la Formation professionnelle, Moussa Dosso, a reçu les vœux du nouvel an des structures placées sous sa tutelle, à la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps), au Plateau, le jeudi 8 janvier 2015.

A cette occasion, il affirmé que « le bilan est positif » concernant les politiques mises en place, dans le domaine de la couverture maladie, de l'emploi et de la formation professionnelle. Il en veut pour preuve l'opération d'identification concernant la Couverture maladie universelle (Cmu), entamée le 30 décembre 2014, avec l'enrôlement du président de la République, du président du Pdci, de la Première dame, de plusieurs personnalités et des citoyens lambda.

A ce bon point, le ministre a laissé entendre que l’objectif du Président de la République de créer un million d’emploi à l’horizon 2015, sera ‘’dépassé’’. Le ministre Moussa Dosso s'est réjoui de la revalorisation du Salaire minimum interprofessionnel garanti (Smig) qui est passé de 36.607 à 60.000 de F Cfa. Il a, par ailleurs, parlé de l’intensification de la lutte contre le travail des enfants et du projet modificatif du Code du Travail. La Formation professionnelle, quant à elle, a subi une réforme qui est en cours d’achèvement.

Pour Moussa Dosso , la quasi-totalité des projets lancés par son département est bien avancée. Toutefois, le ministre d’État a exhorté ses collaborateurs à maintenir le cap afin de consolider les acquis. Au nom des structures sous tutelle, le président du Conseil d’administration de la Cnps, Ebagnerin Joseph, a salué les réformes entreprises par son institution qui, à l'en croire, permettront de lutter contre la pauvreté.

Elysée YAO

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites