Secteur des télécommunications: Vers un chômage massif des agents

Publié le Modifié le
secteur-des-telecommunications-vers-un-chomage-massif-des-agents (Photo d'archives pour illustrer l'article)
Société

Un chômage massif des agents du secteur des télécommunications se profile à l'horizon, après la menace du gouvernement ivoirien de fermer certaines entreprises spécialisées dans ce domaine.

L’État a donné le jeudi 05 mars, un ultimatum de trois mois à quatre opérateurs de la téléphonie mobile pour qu’ils se regroupent en une seule entreprise, en vue d’offrir une meilleure qualité de service à la clientèle.

Comment ces opérateurs de téléphonie vont-elles réagir devant cette injonction faite par le gouvernement ? En attendant leur réaction officielle, des agents ont exprimé leurs inquiétudes quant au sort qui leur sera réservé en cas de fusion. « Lorsque des entreprises décident de fusionner, il y a forcement un plan de redressement qui est mis en place sur la base d'une nouvelle politique managériale. Et les employés sont les premières victimes car on ne pourra pas prendre tout le monde », s'est inquiété un cadre, sous le couvert de l'anonymat.

La téléphonie mobile compte près de 21 millions d'abonnés en Côte d'Ivoire, ce qui représente 20% du Produit intérieur brut (PIB). Sept compagnies de téléphonie mobile se disputent les parts du marché ivoirien. Il s'agit d'Orange, Mtn, Moov, Koz/Comium, Green, Café mobile et Wari.
Selon les chiffres de l'Autorité de régulation des télécommunications et des TIC, à fin 2013, le secteurs comptait 2375 agents. Ce marché du mobile est dominé par deux opérateurs, Orange et Mtn, avec des parts de marché très proches, soit respectivement 36,54% (7 084 204 abonnés) et 35,28% (6 946 044 abonnés). Ces deux opérateurs totalisent plus de 70% du parc mobile ivoirien. Café Mobile, Green Network et Comium-Ci détiennent, quant à eux, respectivement 17 865 abonnés, 291 165 abonnés et 820 887 abonnés, avec 595 travailleurs.

Bertrand GUEU

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Bertrand Gueu
Voir ses articles