Ministère de la Santé: Une menace plane sur le personnel contractuel

Publié le Modifié le
ministere-de-la-sante-une-menace-plane-sur-le-personnel-contractuel (Photo d'archives pour illustrer l'article)
Société

Une menace sourd en ce moment au sein du personnel contractuel du ministère de la Santé et de la lutte contre le Sida.

En effet, l’Agence de nettoyage et d’entretien des hôpitaux de Côte d’Ivoire (Anehci Lmo), société de location de main d’œuvre et de gestion du personnel occasionnel qui a en charge la gestion d’une partie des agents contractuels en service dans les structures sanitaires du pays, serait dans le viseur de certains barons de la Santé qui voudraient la voir disparaître pour reprendre sa place et ses parts de marchés dans ce domaine.

Cette structure, qui revendique aujourd’hui plus de 1500 agents dans la gestion des agents contractuels du ministère de la Santé, est l'une des rares sociétés prestataires de service de ce ministère qui a une organisation administrative remarquable, et est à jour dans le paiement de ses agents. D’ailleurs, dans la première semaine du mois d’août 2015, cette société envisage de décorer 236 de ses agents qui ont 15 ans de service et plus, puisqu'elle est la plus ancienne de toutes les sociétés prestataires de service dans le domaine de la santé, et elle compte plus d’effectif que les autres structures qui exercent dans ce secteur capital de la nation.

Mais curieusement, en dépit du travail titanesque abattu par Anehci Lmo, des manœuvres sont entreprises depuis quelque temps, pour la discréditer auprès de Mme Goudou Koffi Raymonde, la ministre de la Santé, afin de mettre fin à ses activités. Des cadres de la Santé, et non des moindres, n'hésitent même plus à manipuler, à visages découverts, les agents de certains syndicats de la Santé pour faire disparaître cette société, en manipulant les travailleurs. A plusieurs reprises, des grèves, aux justificatifs douteux, ont été déclenchées pour mettre à mal les hôpitaux publics, et par conséquent l'Anehci Lmo. Cette situation a contraint les dirigeants de cette entreprise à réagir énergiquement en licenciant 5 agents, membres de ces syndicats, pour avoir la paix sur les plates-formes de la Santé.

Mais, contre toute attente, ces agents licenciés sont toujours à leurs postes. Comment cela a pu être possible? Complicités des directions des Chu où ceux-ci exercent? Le monde du personnel contractuel de la Santé bruisse de rumeurs de toutes sortes en ce moment. Un autre mouvement d'ampleur est à craindre. La vigilance de Mme le ministre de la Santé, qui est interpellée dans cette affaire, est fortement recommandée, car du côté du cabinet de Dr Goudou Raymonde, on dit suivre la situation avec attention...

JMK

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

JMK Ahoussou
Voir ses articles