Enseignement supérieur: Ufr de pharmacie, vers une année blanche

Société
Publié le Source : L'inter
enseignement-superieur-ufr-de-pharmacie-vers-une-annee-blanche Les étudiants du l'Ufr de pharmacie, absents des amphithéâtres depuis le début des cours, craignent une année blanche. (Photo d'archives pour illustrer l'article)

Amphithéâtres fermés, absence d'étudiants. C'est le décor que présentait l'Unité de formation et de recherche(Ufr) de pharmacie de l'Université Félix Houphouët-Boigny, hier lundi 14 septembre 2015.

En effet, depuis le 28 septembre 2014, cette Ufr a fermé ses portes. Le manque d'équipements de laboratoires destinés aux travaux pratiques en est la principale cause. K. E est étudiant en pharmacie depuis 2009. Venu déposer des documents administratifs, il nous exprime son désarroi. Selon lui, l' Ufr des sciences pharmaceutiques n'était plus opérationnelle après la reprise des cours de l'université le 3 septembre 2012. «L'administration a voulu que les cours magistraux soient dispensés dans les seules enceintes disponibles, notamment la bibliothèque, la salle de conférence et le seul amphithéâtre, en attendant la réhabilitation complète des salles de cours et de travaux pratiques, ainsi que leur équipement», a-t-il déclaré. Il a ajouté qu' une série de promesses concernant la disponibilité de matériels de travaux pratiques se sont enchaînées depuis septembre 2012. «A ce jour, les laboratoires de l'Ufr de pharmacie ne sont pas équipés de matériels de Travaux pratiques(Tp) pour permettre aux étudiants de se former. Nous n'avons plus d'espoir, car nous avons crié à qui voulait l'entendre. Mais nous avons quasiment perdu la troisième année de notre vie après les deux années qui ont servi à la réhabilitation des universités. On a l'impression que notre avenir n'est pas la priorité des autorités», s'est-il lamenté. L'un des responsables de cette Ufr que nous trouvons sur les lieux abonde dans le même sens. Pour lui, la formation en pharmacie est une formation professionnalisée qui nécessite des manipulations après chaque cours théorique. «Les autres Ufr peuvent survivre avec la théorie, mais pas avec la pharmacie. C'est ce qui fait la particularité de cette formation », a-t-il signifié. «Nous sommes en système Lmd. Les étudiants doivent valider des Unités d'enseignements(Ue) pour passer en classe supérieure. Pour valider une Ue, il faudrait valider l'aspect théorique et pratique. Au cours de l'année 2012-2013, l'aspect pratique n'a pas été validé, on nous a demandé de faire passer ces étudiants en espérant que l'année suivante, ils pourront la rattraper. Nous avons fait de même pour l'année 2013 -2014. Pour cette année, nous avons refusé de le faire » , explique-t-il, avant d'indiquer qu'ils ont la responsabilité de former des pharmaciens et non des philosophes. «On ne peut plus faire passer les étudiants en classe supérieure tout en sachant que les trois années de Tp n'ont pas été validées», martèle-t-il, non sans signifier que des efforts sont consentis au quotidien en vue de régulariser cette situation qui mine l'Ufr. Face à cette situation, des parents d'étudiants se sont constitués en collectif afin de mettre un terme à ce problème. Yavo Narcisse en fait partie. Joint par téléphone, il exprime son inquiétude. «Quand on met un enfant à l'école, c'est pour le voir travailler afin qu'il assure nos vieux jours. Cette situation est inquiétante », a-t-il déclaré, ajoutant que les études sont indispensables dans les pays comme la Côte d'Ivoire. «Nous allons rencontrer les responsables de la faculté en vue de faire l'état des lieux et rechercher des solutions pour que cette situation soit résolue », a-t-il conclu.

Maxime KOUADIO (Stg)

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites