Formation des agents de santé

Fraude aux examens de fin de cycle de l'Infas: Six étudiants aux mains de la police

Publié le Modifié le
fraude-aux-examens-de-fin-de-cycle-de-l-infas-six-etudiants-aux-mains-de-la-police Pr. Sess Daniel a averti que l'examen ne reprendra pas tant que la lumière ne sera pas faite sur la fraude. (Photo CDM)
Société

L'enquête diligentée par le Pr. Sess Essiagne Daniel, directeur de l'Institut national de formation des agents de santé (Infas), pour démasquer les fraudeurs lors de la seconde session des examens de certification au diplôme d'État, pour les étudiants de 3è année, porte ses fruits.

Six (6) des étudiants fraudeurs ont été interpellés et mis aux mains du commissariat du 4è arrondissement de Treichville. L'information a été donnée par le directeur de l'Institut, mercredi 23 septembre dernier, lors d'un entretien, à la direction de l'Infas, au Chu de Treichville. « Six personnes, dont trois étudiantes sages-femmes à Aboisso, et trois étudiants de l'école d'Abidjan, sont entre les mains de la police pour une enquête approfondie », a-t-il indiqué. C'était à l'issue d'une rencontre avec les parents de ces étudiants.

Pr Sess Daniel a expliqué que ces derniers ont été convoqués par la direction afin de les informer de la situation dans laquelle se trouvent leurs enfants et les impliquer dans l'enquête afin que les coupables de la fuite des épreuves soient démasqués. « Pour nous, ces étudiants sont des présumés auteurs de cette fraude massive car il y a de vrais commanditaires. Ceux-là doivent être arrêtés », a-t-il voulu.

En cela, le directeur de l'Infas dit faire confiance en la compétence de la juridiction ivoirienne et compte sur la collaboration des étudiants pour arrêter les vrais auteurs. Il a insisté que « tant que la lumière ne sera pas faite sur cette affaire, il n'y aura pas de deuxième session ». Il a rassuré les populations que des actions sont menées en interne comme en externe pour que tout aille pour le mieux. « Nous travaillons pour le développement de la Côte d'Ivoire. Nos étudiants sont de futurs agents de santé qui doivent prendre soin des malades. Vous vous rendez compte du danger que présentent des étudiants tricheurs pour les populations ? C'est pourquoi nous travaillons avec rigueur mais sans animosité, pour que les coupables soient arrêtés », relevé le Pr. Sess Essiagne Daniel.

Pour rappel, le 1er septembre, une fraude massive a été constatée lors du début de la seconde session des examens de certification au diplôme d'État des étudiants de la 3è année, tant à l'école de formation de base de l'Infas à Abidjan que dans plusieurs de ses antennes à l'intérieur du pays.

César DJEDJE MEL

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

César DJEDJE MEL
Voir ses articles