[VIDEO] Les fêtards déchirent l'arrêté d'Hamed Bakayoko

Société
Publié le Source : L'inter
video-les-fetards-dechirent-l-arrete-d-hamed-bakayoko

Les pétards ont encore détonné en ce réveillon de Noël 2015, occasionnant cette fois un grave incendie à M'Pouto, un village de la commune de Cocody.

En réalité, il ne pouvait en être autrement quand les utilisateurs de ces ''explosifs'' décident de fouler au pied la mesure d'interdiction prise par le ministre d’État, ministre de l'Intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko, le 24 novembre dernier. L'arrêté du ministre d’État a été pour ainsi dire carrément déchiré par les fêtards. Le drame survenu à M'Pouto-village est l'une des conséquences de cette bravade. Tous les regards sont désormais fixés vers le ministre d’État, ministre de l'Intérieur et de la sécurité de qui des sanctions exemplaires sont attendues, conformément à la loi. L'arrêté n°1502/MEMIS/CAB du 24 novembre 2015 portant interdiction de l'usage de pétards, de feux d'artifices et autres substances explosives du genre stipule bel et bien, en ses articles 1er et 2, que ''l'usage des pétards, feux d'artifices et autres explosifs du genre est interdit sur toute l'étendue du territoire national pour la période allant du mardi 1er décembre 2015 au dimanche 31 janvier 2016 inclus, sauf dérogation accordée par arrêté du ministre d’État, ministre de l'Intérieur et de la sécurité''. En son article 3, cet arrêté avertit que tout contrevenant aux dispositions de cet arrêté s'expose aux sanctions prévues par la loi. Le hic, c'est que malgré cet avertissement, les pétards ont explosé et continuent d'exploser dans les quartiers d'Abidjan. Depuis le début de ce mois, des explosions de pétards sont entendues chaque jour. Cette année encore, comme les années antérieures, les fêtards s'adonnent à cœur joie à ce jeu dangereux, au mépris des lois en vigueur et des conséquences de leurs actes. Il est donc temps de passer à une autre phase, celle de la répression, de façon effective, en interpellant non seulement les détenteurs des pétards et les auteurs des explosions de ces substances, mais aussi les vendeurs et revendeurs. Mieux, il faut remonter jusqu'aux sources d'approvisionnement et démanteler cette filière. À tous les acteurs de la chaîne, une sanction doit être infligée. La parole, sans les actes, est vaine, dit-on.

Franck SOUHONE

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites