Côte d’Ivoire/ Abidjan

La présence d’une décharge à ciel ouvert à Marcory Zone 4 pose problème

Société
Publié le Source : Linfodrome
la-presence-d-une-decharge-a-ciel-ouvert-a-marcory-zone-4-pose-probleme La présence de la décharge publique en plein cœur de la Zone A à Marcory pose un véritable problème de salubrité

Une décharge à ciel ouvert à Marcory Zone 4, rue Paul Langevin, précisément sur le site des rails fait l’objet de la protestation des riverains et d’une société de la place.

La ministre de la Salubrité urbaine et de l’Assainissement, Anne Désirée Ouloto, devrait suivre de près cet autre dossier. Il s’agit d’une décharge publique, à l’image de la célèbre décharge d’Akouédo. Mais à la différence de celle-ci, la décharge sur le site des rails en plein cœur de Marcory Zone 4, rue Paul Langevin. Depuis environ 3 ans, les riverains et la société civile immobilière les sept (7) Kabalane ne cessent de se plaindre.

En fait, la présence de cette décharge publique les dérange énormément. Outre le bruit gênant des camions de ramassage d’ordure et les odeurs nauséabondes qui se dégagent des tas d’immondices, l’insalubrité gagne chaque jour du terrain. Autant dire que les riverains sont exposés à des maladies de toutes sortes, à l’heure où la dengue a fait son apparition sur le sol ivoirien.

Pour ne rien arranger à la situation, le gros caniveau jouxtant cette décharge a fait, luis aussi, son plein d’immondices. A la moindre pluie, bonjour les inondations. Des riverains racontent qu’à cause de la présence de cette décharge, ils n’arrivent plus à faire la lessive. Car lorsqu’ils sèchent leurs habits, les colonies de grosses mouches sorties de la décharge viennent se poser dessus pour déféquer. Si l’habit séché est blanc, il change automatiquement de couleur lorsque les mouches se posent là-dessus.

Des informations recueillies sur place, il ressort que les responsables de la Sitarail (Société internationale de transport africain par rail) se sont plaints à plusieurs reprises, mais n’ont eu aucune suite favorable.

Des pré-collecteurs d’ordures rencontrés sur les lieux affirment que la présence de cette décharge sur le site des rails a été autorisée par le maire de la commune de Marcory, Aby Raoul. Mais ils s’empressent de dire que c’est un site provisoire, en attendant d’en trouver un ailleurs.

Ces pré-collecteurs en ont profité pour retracer l’histoire de cette décharge. Selon eux, au départ, la décharge était située à Marcory-Anoumabo avant d’être délocalisée vers la pharmacie Perusia,  en Zone 4. A la suite de la plainte des riverains, la décharge s’est retrouvée à Port-Bouet, précisément à Moussakro. Mais ici encore, les riverains se sont plaints de sa présence. Ils ont donc contraint  les responsables de la société de ramassage des ordures à vider les lieux. Le site des rails en Zone 4 où cette décharge se trouve actuellement et qui est au cœur de la protestation est le 4ème endroit où elle a été délocalisée.

En attendant une hypothétique 5ème délocalisation, les riverains continuent de souffrir le martyre. Ils attendent une décision salvatrice de la ministre de la Salubrité urbaine et de l’Assainissement.

 

Adolphe Angoua 

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.