Apatridie en Cote d'Ivoire : Les professionnels des médias s’engagent

Publié le
apatridie-en-cote-d-ivoire-les-professionnels-des-medias-s-engagent Ph DR
Société

La salle de conférence du ministère des Affaires étrangères a abrité vendredi 03 novembre 2017 le lancement officiel du prix des professionnels des médias pour la lutte contre l'apatridie.

Les professionnels des médias entendent apporter leur contribution dans la lutte contre l’apatridie à travers un concours. Ce concours a pour objectif de contribuer à la  lutte contre l'apatridie, la non déclaration des naissances à l'état civil.

Ainsi, dans l’aspect pratique dudit concours, les journalistes, candidats, sont amenés à faire des reportages, des enquêtes et des interviews autour du thème « notion d'apatridie » sur support papier ou audiovisuel jusqu'au 5 février 2018. Ce n'est pas tout ! Le candidat doit être journaliste et/ou professionnel de media et avoir une carte professionnelle de média ou une carte de journaliste professionnel. 

Le jury qui sera composé de 9 membres avec pour président Assé Marc Antoine, directeur de la Communication du ministère des Affaires étrangères va récompenser les trois premières meilleures productions répertoriées. Le premier aura droit à un stage à Strasbourg, un ordinateur portable tactile, un dictaphone numérique, un trophée et une enveloppe. Le deuxième et le troisième de ce concours auront tout de même des présents.

Hervé Gobou, président du Réseau des professionnels de médias pour la lutte contre l'apatridie a soutenu que les journalistes doivent apporter leur pierre pour éradiquer ce problème d'apatride. « Nous interpellons l'ensemble de nos confrères à s’approprier cette notion et à faire en sorte que le combat pour le droit humain arrive à son thème avec pour objectif zéro apatride en Cote d'Ivoire en 2024 », a-t-il appelé.

Pour rappel un atelier de formation sur l'apatridie s’est tenu à l'intention des journalistes les 02 et 03 octobre 2017 au ministère des Affaires étrangères.

 

Philomène YAÏ (Stg)