ICASA 2017 : La Côte d’Ivoire adhère aux recommandations

Société
Publié le Source : Linfodrome
icasa-2017-la-cote-d-ivoire-adhere-aux-recommandations Ph DR

Débutée le lundi 4 décembre 2017, la 19ème Conférence Internationale sur le Sida et les IST en Afrique (ICASA), a refermé ses portes, le samedi 9 décembre 2017 à Abidjan, en présence du vice-président de la République de Côte d’Ivoire, Daniel Kablan Duncan.

La 19ème Conférence internationale sur le Sida et les IST en Afrique (ICASA), s’est achevée dans une ambiance chaleureuse, le samedi 9 décembre 2017, à Abidjan, en présence du vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan.

Lire aussi cet article : Prévention des IST, du Vih-Sida et des hépatites, la visite médicale systématique dès l'école primaire proposée

Ce dernier, a, au nom du président Alassane Ouattara, félicité tous les participants avant d’ajouter que les résultats des réflexions sur cette 19ème conférence doivent être des feuilles de route afin de mettre un terme à l’incidence du VIH-SIDA sur  la santé des populations  ainsi  que  sur l’économie des pays.

Duncan a également soutenu que son pays, la Côte d’Ivoire, adhère pleinement aux recommandations retenues des différentes réflexions de ladite conférence. Car « l’objectif défini par le Président Alassane Ouattara pour la Côte d’Ivoire est de réduire le taux de prévalence à 1% en 2020 », a-t-il laissé entendre. Il a rappelé que pour la lutte contre cette pandémie, l’Etat ivoirien augmentera son budget en engageant 21 milliards de frs CFA sur la période 2018 à 2020.

Pour sa part, la ministre ivoirienne de la santé et de l’hygiène publique, Raymonde  Koffi Goudou, s’est excusée pour toutes les imperfections  constatées, mais s’est félicitée du bon déroulement de cet évènement de grande envergure, avant de remercier le chef du gouvernement d’avoir donné l’espoir pour une continuité d’action et d’avoir permis à la Côte d’Ivoire de prendre toute sa place dans la lutte contre cette pandémie.

Au terme de cette 19ème conférence ICASA, plusieurs recommandations ont été faites, afin de mettre fin à cette épidémie d’ici  2030. On peut résumer ces recommandations en un engagement soutenu des leaders  des gouvernements de l’union africaine et des partenaires, une prise de conscience et un engagement soutenu des communautés, particulièrement des jeunes et des populations vulnérables, et une conduite éclairée des différents programmes par les acteurs scientifiques.

A cette cérémonie de clôture, les autorités ivoiriennes ont remercié les sept mille (7000) participants ainsi que tous les partenaires financiers pour leur engagement à leur côté. Rendez-vous a été pris pour 2019 au Rwanda.

 

Mélèdje Tresore (stg)

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.