Appui au développement de la Côte d'Ivoire La fondation Friedrich Naumann dévoile ses priorités 2018-2022

Publié le Modifié le
appui-au-developpement-de-la-cote-d-ivoire-la-fondation-friedrich-naumann-devoile-ses-priorites-2018-2022 Magloire N'déhi a décliné les grands chantiers de la fondation (Ph : DR)
Société

La fondation allemande Friedrich Naumann pour la liberté a 60 ans cette année 2018. En Côte d'Ivoire, cet anniversaire a été célébré par le bureau-pays autour d'un dîner, jeudi 5 octobre 2018, à l'hôtel Tiama, à Abidjan-Plateau. La célébration a été l'occasion pour le chargé de programmes de cette fondation, Magloire N'déhi, de dévoiler les axes prioritaires d'intervention sur la période 2018-2022.

A l'en croire, les actions de la fondation seront beaucoup plus orientées dans un sens à accompagner davantage le développement de la Côte d'Ivoire. Quatre axes, principalement, ont été ciblés. D'abord, le développement et la promotion de l'économie numérique. La fondation politique allemande, qui a rouvert ses bureaux d'Abidjan depuis 2012, entrevoit de booster l'économie nationale à travers l'appui et le financement de projets liés au numérique. Magloire N'déhi soutient que les emplois de demain « passent par le numérique ».

L'axe 2 se rapporte à l'éducation/formation. Les responsables de la fondation sont convaincus que pour un développement durable de la Côte d'Ivoire, une reforme plus approfondie du système éducatif est nécessaire, mais surtout, le développement de la formation professionnelle (compétence) doit être une priorité. Le troisième chantier à exécuter est relatif au développement de l'économie sociale de marché. La fondation veut voir les hommes d'affaires se bousculer sur le marché ivoirien.

Pour cette raison, elle s'emploiera, au cours de ces cinq années, à accompagner les efforts du gouvernement visant l'amélioration de l'environnement des affaires. Ces interventions dans ce domaine vont s'étendre, selon le chargé de programmes, à l'appui à l'entrepreneuriat des jeunes, à la recherche scientifique et à l'innovation technologique. Quant au quatrième pilier du quinquennat, il va concerner la politique internationale, avec un accent particulier notamment sur la promotion et la défense des droits humains et la lutte contre la migration clandestine.

Faut-il le souligner, il a été rappelé au cours de cette célébration commémorant les 60 ans de la fondation Friedrich Naumann pour la liberté, les actions menées durant ces huit dernières années en Côte d'Ivoire dans divers secteurs d'activités : politique, économique, droits de Homme, etc.

La soirée a enregistré la présence du directeur général des Ivoiriens de l'extérieur, Issiaka Konaté (président de la cérémonie), de la secrétaire d'Etat auprès du garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l'Homme, chargée des Droits de l'Homme, Mme Aimée Zébéyoux, ainsi que de bien d'autres partenaires de la fondation.

E. LATH