Sécurité nationale: Des centres de vidéo surveillance annoncés dans chaque commune d'Abidjan

Publié le
securite-nationale-des-centres-de-video-surveillance-annonces-dans-chaque-commune-d-abidjan Hamed Bakayoko et Sidiki Diakité ont appelé les 97 élèves commissaires, sortis de l'Enp hier, à être fidèles au serment de loyauté, de discipline et de responsabilité sur le terrain
Société

92 commissaires sont prêts à servir la police ivoirienne. Issus de la 41 ème promotion des élèves commissaires, ils ont reçu, hier jeudi 21 mars 2019, à l'Ecole nationale de police (Enp) d'Abidjan-Cocody, en présence de leur parrain, le ministre d'État en charge de la Défense, Hamed Bakayoko, leurs épaulettes.

Dans son adresse lors de cette cérémonie de baptême et de remise d'épaulettes, marquant leur déploiement sur le terrain, le ministre d'État Hamed Bakayoko a annoncé la prochaine mise en place de dispositifs de vidéo surveillance dans chacune des communes du district d'Abidjan. «  Bientôt, nous aurons des centres de vidéo surveillance dans chaque commune d'Abidjan. Cela nous permettra d'avancer rapidement dans les enquêtes », énonçait fièrement le parrain des 92 nouveaux commissaires et des 5 autres de nationalité togolaise de la même promotion. «  Chers filleuls, merci pour le choix porté  sur ma personne. Mais, à travers vous, doit se faire tout le chantier de la police courtoise et ferme; de la police de recours et de secours. Et non pas de la police de racket et d'indiscipline », interpellait Hamed Bakayoko, appelant ses filleuls à « être de bons commissaires » de police. « Si le commissaire s'en fout des valeurs de discipline, de loyauté et de responsabilité que vous avez choisi comme devise, ses officiers et sous-officiers vont le suivre. Ne jouez pas avec la discipline, la loyauté et la responsabilité. Mesurez le poids de votre responsabilité. N'oubliez jamais d'être responsable », recommandait-il fermement, avant de rendre hommage au ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité, pour son dévouement à la tâche et la bonne maîtrise de ses hommes. « Nous partageons les repères de loyauté au service de l'Etat, et de responsabilité au service des populations. Nous partageons le repère d'hommes d'humilité et de consensus. Grâce à cette harmonie, nous sommes, en fin février dernier à un taux d'indice de sécurité de 1.1. C'est le meilleur taux d'indice obtenu depuis la sortie de crise », se réjouissait Hamed Bakayoko. 

Consignes

Bien avant, Sidiki Diakité enjoignait les nouveaux commissaires à être fidèles à leur serment. A savoir servir la République avec discipline, loyauté et responsabilité. « Vous avez été aptes à porter le grade de commissaire. Les qualités de votre illustre parrain devront vous accompagner et vous guider tout au long de votre carrière. Vous devrez servir dans la discipline qui fait la force des armées », clarifiait Sidiki Diakité, recommandant également la loyauté envers l'État et la responsabilité. «  Faites preuve de loyauté vis-à-vis du drapeau, de l'État et ceux qui les incarne. Ayez un sens aigu de la responsabilité et ne faiblissez jamais dans l'accomplissement de vos devoirs », exhortait le premier « flic » ivoirien qui avait à ses côtés, ses collègues Kandia Camara de l'Education nationale et Mariatou Koné en charge, de la Cohésion sociale 

Marcelle AKA