Protection de la faune : Deux multinationales unissent leurs forces contre le braconnage et pour atténuer les effets du changement climatique

Publié le Modifié le
protection-de-la-faune-deux-multinationales-unissent-leurs-forces-contre-le-braconnage-et-pour-attenuer-les-effets-du-changement-climatique Ph DR
Société

Deux multinationales, WildAid et StarTimes ont lancé à Pékin un partenariat avec la signature d’un protocole d’accord pour unir leurs forces à la sensibilisation contre le braconnage et pour atténuer les effets du changement climatique.

Sensibiliser sur les méfaits du commerce illicite d’espèces sauvages qui fait perdre annuellement des milliards de dollars et aussi sur la nécessité de la protection de la faune est le sens du partenariat signé entre l’ONG WildAid et StarTimes. Avec la signature de ce partenariat, ces deux entités vont collaborer pour sensibiliser à la protection de la faune à travers le réseau de diffusion de StarTimes en Afrique.

L’ONG dont la mission essentielle est d’œuvrer à la réduction de la consommation mondiale de produits issus d’espèces en danger et à accroître le soutien local à la protection de la faune à travers des campagnes médiatiques à fort impact impliquant des personnalités parmi les plus influentes du monde collabore également avec les gouvernements et des partenaires pour protéger les réserves marines de la pêche illégale, pour renforcer la volonté politique et publique à l’encontre du braconnage et pour atténuer les effets du changement climatique.

À en croire son PDG, Peter Knights, grâce à ce partenariat, de nouveaux programmes seront créés pour sensibiliser les populations africaines sur la protection de la faune. « Nous allons créer de nouveaux programmes locaux sur la protection de la faune et les diffuser tant dans les villages que dans les villes d’Afrique », a-t-il confié expliquant que son partenaire, leader de la télévision numérique en Afrique grâce à ses réseaux de TNT et satellite ainsi que ses applications de streaming, va diffuser ces différents contenus.

Heureux de contribuer à la lutte pour la protection de la faune à travers ce partenariat, le vice-président du groupe StarTimes, Luis Lu, a expliqué qu’en tant que « pont entre la Chine et l’Afrique, sa multinationale rejoint maintenant la lutte pour la protection de la faune africaine. Avec 25 millions d’utilisateurs dans plus de 30 pays africains, notre télévision contribuera à démontrer à chaque africain combien la faune est précieuse ».

En plus de ce partenariat, les deux multinationales vont également explorer les opportunités de coopération dans la production de contenus locaux et l’organisation d’activités de terrain en Afrique.