Gendarmerie nationale de Côte d’Ivoire: Près de cent gendarmes échouent à devenir commando, Hamed Bakayoko: « N’est pas gendarme-commando qui veut »

Publié le
gendarmerie-nationale-de-cote-d-ivoire-pres-de-cent-gendarmes-echouent-a-devenir-commando-hamed-bakayoko-n-est-pas-gendarme-commando-qui-veut Le ministre Hamed Bakayoko a félicité les gendarmes-commando dont Lieutenant Aka Adjoua
Société

Après quatre ans d’interruption, le stage de gendarmes-commando a repris cette année avec la 17è promotion qui s’est fait en grande partie dans les zones d’entrainement de l’Ecole de gendarmerie de Toroguhé (Daloa), du 3 mai au 19 août 2019.

Pour cette ‘’reprise’’ sur six cents (600), demandes comme l’a mentionné le directeur de stage, le Colonel Assani Joseph, 434 ont été retenues pour un premier test médical. Mais quatre-vingt-dix-sept (97) vont être déclaré inaptes à supporter les épreuves qui demandent suffisamment d’audaces. Ce sont donc 337 qui ont subi toutes les épreuves à Toroguhé, puis à Kodjoboué (Bonoua) pendant 104 jours inoubliables. Le vendredi 13 décembre 2019, ils ont tous été présentés à la place d’arme du camp de gendarmerie d’Agban à Abidjan et ont reçu les attributs afférents, à savoir la cordelette et le béret rouge saillant.  Sauf le maréchal des logis Traoré Abdoulaye décédé brusquement avant cette cérémonie.

Cette cérémonie présidée par Hamed Bakoyoko, ministre d’Etat, ministre de la Défense, a vu, pour la première fois depuis la création de la gendarmerie nationale le 27 juillet 1960,  la sortie de la première femme-gendarme commando. Il s’agit du Lieutenant Aka Adjoua Laurence qui a subi toutes les épreuves. Mieux, elle a fait une démonstration lors d’un exercice  où elle était confrontée à des malfaiteurs. Elle s’est défendue crânement face à deux gendarmes-commando. Un second exercice plus périlleux où Lieutenant Adjoua Laurence faisant partie d’une équipe vient en renfort à ceux au sol, à travers la technique de franchissement opérationnel appelée  le « « Taggle Rope » » au cours de laquelle, elle utilise une corde pour descendre d’un immeuble à deux étages,  armée d’un fusil automatique d’assaut pour venir appuyer une équipe aux prises avec des hommes armés retranchés dans une maison.

Le ministre Hamed Bakayoko l’a non seulement félicitée, mais l’a fait pour l’ensemble des gendarmes-commando pour ces épreuves. Finalement, il est tombé sous leur charme avant de déclarer : « N’est pas commando qui veut. Vous devez faire peur à tous ces méchants qui violent la liberté et la sécurité des Ivoiriens. Je vous exhorte à demeurer commando, toute votre vie. Quand on a subi avec bravoure ce que vous avez subi, vous ne devez plus flancher ». Par la suite, il a salué la gendarmerie nationale en général pour être restée fidèle à sa devise ‘’Pro Patria Pro Lege (Pour la Patrie pour la loi), dans des périodes troubles de la Côte d’Ivoire. Le ministre a rassuré les gendarmes en annonçant des projets pour ce corps d’élite. Bien avant, le général de brigade, Apalo Touré Alexandre, commandant supérieur de la gendarmerie a exprimé sa gratitude au ministre Hamed Bakayoko ainsi qu’au président de la République qui leur a fourni des moyens pour leurs missions. Pour encourager les gendarmes, le ministre Hamed Bakayoko leur a offert la somme de douze millions de francs Cfa dont cinq millions aux nouveaux gendarmes-commando, un million au Lieutenant Adjoua Laurence et un autre million à Akmel Esso Serge, le major de la promotion.

 

M’BRA Konan