Lutte contre le coronavirus: Comment vivent les malades internés au Chu de Treichville

Publié le
lutte-contre-le-coronavirus-comment-vivent-les-malades-internes-au-chu-de-treichville À la date du samedi 4 avril 2020, ce sont vingt (25) malades du coronavirus qui ont recouvré la guérison
Société

Le Service des maladies infectieuses et tropicales (Smit), à l’intérieur du Centre hospitalier universitaire (Chu) de Treichville - service indiqué pour accueillir les premiers malades du coronavirus (Covid-19) - est en ‘’plein régime’’. Dirigé par Professeur Serge Eholié, ce service captive toutes les attentions, et les informations y provenant rythment le quotidien des Ivoiriens. Ceux-ci croient dur comme fer, que lesdites informations sont le baromètre de la situation de la covid-19 en Côte d’Ivoire. Nous y avons fait un tour à la faveur d’une visite du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, le vendredi 3 avril 2020.

La clinique du Smit, sur un autre pavillon, est surveillée comme du lait sur du feu. Elle abrite les malades qui bénéficient de soins appropriés. De sources médicales, ces malades de coronavirus réagissent favorablement aux médicaments qui leur sont administrés. Seul un d’entre eux semble avoir une difficulté particulière. A-t-il un antécédent ? Aucune réponse ne nous a été donnée. Tous ces malades internés bénéficient donc de traitement symptomatique. Au total, une soixantaine de malades sont sous ‘’surveillance’’, afin de ne rien manquer. Loin des regards indiscrets, ces malades qui réagissent bien, selon nos sources, pourraient augmenter considérablement le nombre de malades guéris. Ici, c’est une sorte de flux migratoire, où des guéris laissent leur place à de nouveaux malades.

Un espace (préfabriqué) est en train de faire ses toilettes pour recevoir d’autres malades de la Covid-19. Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique (Mshp), Dr Aka Aouélé, et le représentant résident de l’Organisation mondiale de la Santé (Oms), Dr Jean Marie Vianny Yaméogo, y font également le tour. Ce pavillon, qui va renforcer le nombre de lits du Smit en le portant à une centaine, fait partie d’un ensemble de lieux aménagés pour les malades de la Covid-19. Il s’agit, entre autres, du palais des sports de Treichville, d’Anyama, de l’Hôpital militaire d’Abidjan (Hma), du Chu de Cocody et de plusieurs autres sites à l’intérieur du pays. En tout cas, face au professeur Eholié et ses collaborateurs, le ministre Aka Aouélé a exprimé sa satisfaction et a expliqué la volonté des autorités ivoiriennes de tout mettre en œuvre pour prendre en charge les malades de la Covid-19, et aussi de déployer les moyens, pour éviter sa propagation.

Aux populations, il a une fois de plus appelé au respect des mesures de protection individuelles (lavage des mains au savon, utilisation de gel main, distanciation d’au moins un mètre). Pour sa part, le représentant de l’Oms s’est dit satisfait. « Les dispositions prises par la Côte d’Ivoire sont conformes à ce que l’Oms a demandé. Le Smit répond également aux normes. Je félicite les autorités ivoiriennes qui font des efforts pour une lutte multiforme contre la Covid-19 », a-t-il fait savoir.

Rappelons que le circuit du malade commence par l’Equipe d’intervention rapide (Eir). Celle-ci va au contact du malade. Avec l’appui du Samu, le malade est conduit au Smit, pour un premier prélèvement qui devra être confirmé, deux jours, plus tard, par un autre. Ces échantillons prennent la direction de l’Institut national d’hygiène publique puis de l’Institut pasteur de Côte d’Ivoire (Ipci).

À la date du samedi 4 avril 2020, ce sont vingt (25) malades du coronavirus qui ont recouvré la guérison

 

M’BRA Konan