Côte d'Ivoire

Lutte contre le coronavirus : L’Association « Idées de paix » aux côtés des populations du Guemon

Société
Publié le Source : Linfodrome
lutte-contre-le-coronavirus-l-association-idees-de-paix-aux-cotes-des-populations-du-guemon L'Association "Idées de Paix" a fait des dons en vivres et offert une atelier de formation de confection de masques au femmes du Guemon

L’Association « Idées de paix » dirigée par la dynamique Gouza Nahounou s’est résolument engagée dans la lutte contre la pandémie de la maladie à coronavirus, dans le Guemon. Du jeudi 23 au vendredi 24 avril 2020, elle a offert des vivres aux personnes vulnérables et réalisé un atelier de confection de masques.

Après l’étape de Bangolo qui a eu lieu le jeudi 23 avril 2020 où les responsables de l’Association « Idées de paix » ont offert des vivres aux personnes vulnérables et une formation de confection de masques, le cap a été mis, le lendemain vendredi le 24 avril 2020 sur Duekoué où l’association « Idées de paix » a également réalisé un atelier de formation de confection de masques suivi de remise de vivres.

En effet, depuis la France où elle est confinée, Gouza Nahounou, la présidente de l’Association « Idées de paix », a laissé entendre que ces actions visent à « sensibiliser et informer par un atelier pédagogique de confection de masques pour lutter efficacement contre la propagation du coronavirus covid-19 ».

Selon elle, l’atelier organisé par l’association « Idées de paix » a pour objectif d’apprendre aux femmes comment confectionner son masque en tissu réutilisable. A leur tour, ces femmes prendront le relais. « Et c’est ensemble, de fil en aiguille que nous réussirons à être utile à la chaîne de solidarité »

La présidente de « Idées de paix » a tenu à remercier toutes ces braves femmes de Bangolo et Duekoué qui ont participé à cette formation de sensibilisation et de confection de masques contre le Covid-19.

Gouza Nahounou n’oublie pas les hommes qui ont accompagné l’Association durant ces deux jours de formation. Elle remercie particulièrement Olivier, le président du collectif des femmes victimes de guerre à l’Ouest, Aubin, le responsable religieux, sans oublier Témé et Florence. En somme, elle remercie toute l’équipe du fond du cœur.

 

Adolphe Angoua

Info : Sercom

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.