Jean Pierre Kutwa : "L’un des moyens pour aller à la réconciliation, est le respect des lois que l’on se donne bien plus que les élections"

Publié le
jean-pierre-kutwa-l-un-des-moyens-pour-aller-a-la-reconciliation-est-le-respect-des-lois-que-l-on-se-donne-bien-plus-que-les-elections Dr
Société

Le cardinal Jean-Pierre Kutwan a déclaré dimanche que l’un des moyens pour aller à la réconciliation, est le respect des lois que l’on se donne bien plus que les élections, lors de la journée nationale de la paix, célébrée en Côte d’Ivoire dans un contexte pré et post -électoral marqué par la violence, à Abidjan.


"Il ne suffit pas d'organiser des élections, d’en déclarer un vainqueur, pour que les cœurs meurtris soient guéris et que la paix s’installe", a-t-il déclaré lors de la rentrée pastorale, ajoutant : "L’un des moyens pour aller à la réconciliation, est le respect des lois que l’on se donne bien plus que les élections. C’est ici que la maxime latine prend tout son sens : « Dura lex, sed lex : la loi est dure mais c’est la loi”.


Officiellement, le bilan des manifestations dans des quartiers d’Abidjan et des villes de l’intérieur est de 85 morts, 484 blessés dont 34 morts avant le scrutin, 20 morts le jour du scrutin et 31 autres décès. De plus, suite à ces évènements, 225 personnes ont été interpellées, dont 167 inculpées et 45 écrouées contre un troisième mandat du chef de l’Etat sortant Alassane Ouattara.


Le Conseil constitutionnel a entériné le 9 novembre la réélection proclamée d’Alassane Ouattara à l’élection du 31 octobre dernier par la Commission indépendante électorale.


Un troisième mandat jugé "anticonstitutionnel" par l’opposition qui a appelé à une désobéissance civile et qui a affirmé "ne pas se reconnaitre dans cette élection". D’où la mise sur pied d’un Conseil national de transition présidé par l’ancien chef de l’Etat, Henri Konan Bédié, par ailleurs président du PDCI – RDA.


"Cette pensée invite au respect de la loi même quand elle nous contrarie et va à l’encontre de nos intérêts du moment... Des explications des rédacteurs de la Constitution ont été suffisamment abondantes et partagées avec la population. De même, des communications par l’exécutif sur les sites officiels ont été faites pour expliquer la Constitution. A quoi servirait une boussole qui indique un jour le Nord, et un autre jour le Sud, selon les lunettes que l’on porte ?", s’est interrogé le Cardinal Jean-Pierre Kutwa.


La Côte d’Ivoire a célébré à Koumassi la journée nationale de la paix dont le thème était : "Ensemble, consolidons la paix et préservons nos acquis".

 

Alain TRA BI