Le Père Eric Abekan se prononce sur la déclaration du ministre Adjoumani à la Cathédrale Saint Paul d’Abidjan 5 mois après

Société
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
le-pere-eric-abekan-se-prononce-sur-la-declaration-du-ministre-adjoumani-a-la-cathedrale-saint-paul-d-abidjan-5-mois-apres Affaire Intrusion du ministre Adjoumani à la Cathédrale St Paul, le Père Abékan revient sur le sujet

Cinq mois après le point de presse des cadres du Rhdp avec à leur tête le ministre Kobénan Adjoumani, à la Cathédrale Saint Paul d’Abidjan, le Révérend- Père Eric Nobert ABEKAN, revient sur le sujet en donnant son sentiment sur la sortie des ministres dans l’enceinte de l’édifice religieux. C’était à la faveur d’une interview accordée à Linfodrome

 

Il a fallu beaucoup de recul au Révérend Père Abekan pour se prononcer sur un sujet qui même dépassé peut si l’on n’y prend garde remettre de l’huile sur le feu. Mais l’homme de Dieu a de la sagesse pour revenir sur une actualité politique qui en son temps a créé de l’émoi et une grosse polémique en Côte d’Ivoire.

Rappel des faits

Trois jours après l’intervention du cardinal Jean-Pierre KUTWA sur la situation sociopolitique en Côte d’Ivoire, une délégation de ministres Rhdp était face à la presse le mercredi 02 septembre 2020 pour répondre au prélat dans une déclaration lue par le ministre Adjoumani Kobenan, porte-parole RHDP. C’était sur l’esplanade de la cathédrale Saint-Paul du Plateau. Le ministre Adjoumani a indiqué au cardinal Jean-Pierre KUTWA que sa prise de parole ne va pas dans le sens de l’apaisement.

Une déclaration consécutive à un propos tenu en date du 31 août 2020 par le prélat ivoirien qui disait en substance que la candidature du Président Alassane Ouattara n’est pas nécessaire, à son humble avis. Cet avis a suscité une levée de bouclier des cadres ministres du Rhdp.

5 mois après, l’interprétation du Père Abekan

L’eau a coulé sous le pont depuis cette affaire mais elle laisse encore des souvenirs dans la mémoire collective. C’est le cas du Père Abekan qui en parle avec désolation et amertume. ‘’C’est avec du recul je vais devoir revenir sur ce sujet. Et je voudrais ici faire observer le silence (…) en mémoire de toutes ces femmes, ces hommes, jeunes et enfants qui sont tombés dans la pré et pendant crise post-électorale d’octobre 2020. Ces gens qui sont morts, on n’en avait pas besoin. Et c’est vraiment dommage. C’est dommage qu’en Afrique en générale et en particulier en Côte d’Ivoire, les élections soient des occasions pour s’entretuer et verser du sang. Nous aimons imiter ! Mais alors imitons nos frères les occidentaux. Même si aux Usa, il y a eu quelques difficultés ce qui n’est pas très courant chez eux (…). A interpellé le curé de la paroisse Sainte de Famille de la Riviera II avant de se prononcer sur la sortie d’Adjoumani et des autres ministres sur le parvis de la cathédrale Saint Paul du plateau.

Relativement à cette question, le Père Abekan fait observer que le président de la République Alassane Ouattara indiquait il y’a un ou deux en arrière que le Cardinal Jean Pierre KUTWA était son conseiller. Cette information avait même été relayée dans les journaux. Partant de cette réalité, pour le charismatique homme de Dieu Abékan, c’est ce statut de conseiller qui a autorisé le Cardinal Jean Pierre KUTWA à donner son point de vue de la situation qui prévalait à cette époque au chef de l’Etat. ‘’Si le président lui-même dit que le Cardinal est son conseiller, c’est dans son rôle de donner sa position sur une situation précise. Malheureusement, cela a valu une levée de bouclier. Nous n’avons pas compris la sortie des ministres Adjoumani, Raymonde Goudou etc.’’ Déplore le Père Abékan qui trouve dommageable que ces hauts cadres soient allés dans le temple de Dieu pour faire leur déclaration. ‘’ Ils auraient pu choisir une autre manière de la faire’’ estime-t-il. ‘’Il faut que les gens retiennent que le vrai conseiller, ce n’est pas celui qui caresse dans le sens du poil. Le cardinal a tout simplement joué son rôle’’ note Père Abekan avec un ton grave. ‘’ Je crois que dans la vie, il faut accepter de recevoir des conseils avisés. Peut-être que ça n’a pas plu. Aujourd’hui avec un peu de recul, je trouve désolant que ces ministres aient donné le sentiment que le Cardinal n’a pas le droit de donner des conseils au chef de l’Etat’’. A dénoncé le Père Abekan qui s’est dit bouleversé par cette actualité. Et d’ajouter que fort heureusement, le Cardinal n’est tombé le piège. ‘’Le Cardinal Jean Pierre, n’est pas rentré dans les problèmes juridiques et politiques. Il a donné des conseils’’. Martèle le Père Abekan.

Ange T. Blaise