Sacrée Super Ebony 2020: Marcelle Aka reçue et félicitée par la Pdg du Groupe Olympe

Société
Publié le Modifié le Source : Soir info
sacree-super-ebony-2020-marcelle-aka-recue-et-felicitee-par-la-pdg-du-groupe-olympe La lauréate du Super Ebony 2020 (2è à g) au côté de la PDG du Groupe Olympe, du DG (extrême gauche) et des rédacteurs en chef de L'inter et de Linfodrome. (Ph: Diom Celest)

La Présidente directrice générale (Pdg) du Groupe Olympe, Imane Rayess, a reçu, lundi 25 janvier 2021, Marcelle Aka, lauréate du Super prix Ebony, édition 2020, à l’issue de la 22e nuit de la Communication, soirée des Ebony, le samedi 23 janvier 2021, dans la capitale politique et administrative ivoirienne, Yamoussoukro.

Une rencontre très chaleureuse avec la meilleure journaliste de Côte d’Ivoire, qui a été marquée par la présence du Directeur général (Dg) du Groupe Olympe, Vamara Coulibaly, du Rédacteur en chef du quotidien L’inter, Hamadou Ziao et du Rédacteur en chef du portail d’informations du groupe, linfodrome.ci, Ange T. Blaise. Mme Imane Rayess a félicité Marcelle Aka, pour avoir honoré L’Inter et le Groupe Olympe, en se hissant sur la plus haute marche du podium, à ce prestigieux concours consacrant le meilleur journaliste ivoirien. « Ce n’est pas facile. Chaque jour est un combat. Tu me donnes du baume au cœur. C’est la preuve que le travail et la recherche de l’excellence, la régularité, le sérieux, l’engagement paient. Tu t’es engagée, tu as travaillé, tu as donné le meilleur de toi-même. Nous sommes très heureux que tout cela soit récompensé. On ne peut que te féliciter et t’encourager », a déclaré la Pdg du Groupe Olympe dont l’entreprise a remporté, au cours de cette même soirée, le Prix spécial Amadou Gon Coulibaly de la meilleure entreprise de presse en bonne gouvernance. Marcelle Aka, elle, a glané trois prix : le prix Jean-Pierre Ayé de la meilleure interview, le prix Ebony du meilleur journaliste de la presse écrite et enfin le super prix Ebony, faisant d’elle la meilleure journaliste de Côte d’Ivoire au titre de l’année 2020. Pour Mme Imane Rayess, ces prix sont une fierté pour elle, d’autant plus qu’ils ont été raflés par une dame. « Moi même étant une femme et étant mère de deux filles, je suis très fière, doublement fière, parce que nous les femmes, nous avons plus d’efforts à fournir pour que notre travail soit reconnu. C’est une consécration dans ta vie de journaliste. Le Directeur de publication, le Rédacteur en chef de L’Inter et tous les membres du groupe Olympe se joignent à moi pour te dire merci. Moi, ça m’a donné beaucoup, beaucoup de joie. Bravo à la femme, bravo à la journaliste et bravo pour le travail abattu », a-t-elle déclaré à l’endroit de la journaliste spécialiste des questions de santé, environnement et pêche.

Pour sa part, Vamara Coulibaly s’est dit plus qu’ému par ce sacre qui rejaillit sur l’ensemble du personnel du groupe Olympe. « La meilleure façon de rentrer dans l’histoire, c’est d’être toujours premier. Il n’y a pas une autre façon », a-t-il soutenu, avant d’affirmer qu’en la matière, le groupe Olympe s’est toujours distingué, à tous les niveaux. « Que ce soit sous votre gouvernance, que ce soit sous la gouvernance précédente (de feu Nady Rayess, président fondateur du groupe Olympe, Ndlr), on s’est toujours distingué de cette façon. Le trophée de la bonne gouvernance est votre trophée. C’est vous qui l’avez gagné », s’est adressé Coulibaly Vamara à la patronne du groupe Olympe. Tout en la félicitant pour sa bonne gestion des ressources de l’entreprise et surtout la capacité de management dont elle fait preuve devant les difficultés. « Nous savons ce que vous endurez, c’est pourquoi nous engageons nos collaborateurs aux différents concours », a-t-il souligné. Puis de rappeler que récemment, le journaliste Jonas Baikeh de linfodrome.ci a remporté un prix non moins important, qu’il a appelé l’Ebony des vidéos. « Nous allons glaner d’autres trophées », a-t-il promis à Mme Imane Rayess, avant de lui remettre, officiellement, le trophée du prix spécial Amadou Gon Coulibaly de la meilleure entreprise de presse en bonne gouvernance.

DIARRA Tiémoko