Abidjan

Université de l’Immobilier (U Immo) : La 2ème édition lancée en présence du représentant du ministère de la Construction

Société
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
universite-de-l-immobilier-u-immo-la-2eme-edition-lancee-en-presence-du-representant-du-ministere-de-la-construction

La cérémonie de lancement de la 2ème édition de la première université de l’immobilier (U Immo) a eu lieu, ce samedi 10 avril 2021, à Carré Massina (Port Bouet), en présence de Gba Téan Jean Michel, directeur de cabinet adjoint du ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme.

Jean Calvin Ethien, directeur de l’Ethsun Institute, a procédé, ce samedi 10 avril 2021, au lancement de la 2ème édition de l’Université immobilière (U Immo) qui se tiendra du 27 au 31 juillet 2021, à Abidjan. La cérémonie de lancement a eu lieu, au Carré Massina, dans la commune de Port Bouet, en présence du directeur de cabinet adjoint du ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, Jean Michel Gba Téan, représentant le ministre Bruno Nabagné Koné, Recteur honorifique de la première université de l’immobilier en Côte d’Ivoire.

Lors de son intervention, Jean-Calvin Ethien a laissé entendre que cette édition qui se veut innovante sera organisée autour de 4 axes majeurs : faire monter en compétence les entreprises immobilières ivoiriennes ; offrir des formations qualifiantes à la jeunesse dans les métiers du bâtiment et des travaux publiques ; être un hub international d’échanges et d’innovation en politique immobilière, et distinguer les meilleurs acteurs de l’immobilier en Côte d’Ivoire. Selon le directeur de l’Ethsun Institute, il y aura, au titre des innovations, une ouverture à l’international qui se concrétise par la coopération avec des amis des pays amis de la Côte d’Ivoire parmi lesquels le Maroc et l’Egypte qui ont achevé de convaincre le monde entier de la qualité et du niveau d’expertise de leur industrie immobilière. « La première université de l’immobilier a pour objectif de renforcer les capacités techniques et opérationnelles des entreprises dans le domaine immobilier en Côte d’Ivoire. Ce concept a été développé sur le constat que les acteurs de l’immobilier avaient besoin de renforcer leurs capacités techniques et opérationnelles », a-t-il expliqué, avant d’ajouter que le boom immobilier observé ces dernières années est soutenu par une croissance économique qui a besoin d’être pérennisée : « Pour pérenniser cette croissance, il est important que les acteurs du secteur soient formés, outillés à la gestion et à la gouvernance des différentes entreprises immobilières qu’ils ont créées. L’immobilier est un vivier d’emplois que l’Etat de Côte d’Ivoire, dans sa politique d’insertion des jeunes a intérêt à regarder ce secteur comme un secteur pourvoyeur d’emplois ».

Intervenant à la suite de Jean Calvin Ethien, le directeur de cabinet adjoint du ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, Jean Michel Gba Téan, a fait un bref exposé sur ‘’le renforcement des capacités des acteurs de l’industrie immobilière en Côte d’Ivoire : enjeux et perspectives’’. Il a présenté le contexte, les réformes engagées par le gouvernement, les enjeux de la formation des acteurs de l’industrie immobilière, l’appui du département ministériel dans la formation des acteurs et les perspectives, avant de remettre des certificats d’aptitude aux professions immobilières (Cap Immo), de CAF Consultants-formateurs et de CP conseiller clientèle à plusieurs acteurs du secteur de l’immobilier.

La cérémonie a été marquée par la signature de plusieurs partenariats, notamment avec la Chambre nationale des ingénieurs et experts de Côte d’Ivoire, la Chambre nationale des constructeurs et promoteurs agréés de Côte d’Ivoire, le Réseau pour la promotion de la paix, du leadership et du développement durable.

Présente à la cérémonie, Dr Marie-Paule Kodjo, vice-président du Conseil national des droits de l’homme (CNDH), représentant Mme Namizata Sangaré, présidente du CNDH, a exprimé sa gratitude à Jean Calvin Ethien qui a bien voulu associer le CNDH à la cérémonie de lancement, non sans féliciter les initiateurs. « L’industrie immobilière intéresse les droits de l’homme parce qu’elle touche aux conditions de vie des populations. Comme le droit à un logement décent, les améliorations politiques, sociales, économique et culturelle accomplie par la Côte d’Ivoire ont été fortement soutenues par cette industrie, avec à la clé des investisseurs et ménages qui se ruent de plus en plus vers ce secteur », a-t-elle souligné.

Pour terminer, le Professeur Gadegbeku Anani Samuel, vice-président de l’ASCAD, a salué les acteurs et expliqué le rôle qu’ils doivent jouer dans la beauté des villes.

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.