Côte d'Ivoire

40ème édition du Popo Carnaval de Bonoua : Comment la culture, l’économie et le tourisme sont ‘’brassés’’ dans le Sud-Comoé

Société
Publié le Source : Linfodrome
40eme-edition-du-popo-carnaval-de-bonoua-comment-la-culture-l-economie-et-le-tourisme-sont-brasses-dans-le-sud-comoe

Le top départ de la 40ème édition du Popo Carnaval a été donné, le jeudi 8 avril 2021, à la Place Kouadio Amangoua de Bonoua. Cette cérémonie placée sous les auspices de sa Majesté Nanan Kacou Venance, a mis en lumière l’impact de l’accompagnement du sponsor leader Brassivoire sur l’écosystème culturel et écotouristique de toute la région.

Au cours de la cérémonie, commissaire général du festival, M. Kakou Paul, tout comme toutes les autorités l’ayant succédé au pupitre, a relevé en effet l’impact économique négatif de la pandémie à coronavirus, ayant empêché la tenue du Popo Carnaval en 2020.

Evènement culturel populaire ivoirien, ce festival contribue fortement au développement de Bonoua ; par-delà toute la région du Sud Comoé. La 40ème édition est donc celle de la relance et de la maturité selon les initiateurs. D’où le thème : « Popo Carnaval, 40è édition au service du développement culturel et touristique pour une Côte d’Ivoire unie ». Cet appel au développement épouse la vision du sponsor leader Brassivoire. Plus gros accompagnateur du Popo carnaval, le brasseur des marques Ivoire, était représenté par M. Dabila Ouattara (Manager Sponsoring). Pour ce dernier, « Malgré les contraintes que nous impose cette pandémie, nous devons vivre et faire rayonner notre culture. »

Concernant le Popo Tour qui a permis de sillonner Dabou, Grand Bassam et Aboisso en prélude à l’ouverture officielle, il s’est réjoui de ce que « la bière Ivoire aie pris sa part de contribution pour apporter du meilleur aux festivaliers ». Pour terminer, il a convié les festivaliers au ‘’Village Ivoire’’, logé sur le site de l’ancienne sous-préfecture de Bonoua. « Allons partager ensemble des moments de convivialité avec Rhino, les bières Ivoire, Ivoire Black, Heineken et Desperados », a-t-il recommandé.

Établi sur 3 hectares, ce ‘’Village’’ qui abrite une cinquantaine de maquis et une quarantaine de restaurants et points de bouffe a engendré d’autres activités satellites (Car, taxi, moto taxi, station essence, hôtels, tourisme…) qui ont vu leurs chiffres d’affaires accroitre pendant cet événement pourvoyeur d’emplois. En effet, de milliers d’emplois ont été créés et tournent à plein régime durant le Popo Carnaval, grâce au sponsor leader.

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.