Côte d'Ivoire

Préservation de l’environnement : L'ONG Wagnon s'engage pour un changement de mentalité à la base

Société
Publié le Source : Linfodrome
preservation-de-l-environnement-l-ong-wagnon-s-engage-pour-un-changement-de-mentalite-a-la-base La présidente de l'ONG Wagnon, Esther Bléhine

Mme Esther Bléhine, présidente de l'ONG Wagnon, a animé, le mercredi 21 avril 2021, une conférence de presse, au collège Charles Koffi DIBY de Bouaflé, pour sensibiliser les élèves sur les méfaits de la dégradation de l’environnement.

Même si la question de la protection de l’environnement est de plus en plus présente dans l’esprit des jeunes, ils n’agissent pas, tous, toujours de manière éco-responsable dans leur quotidien. Consciente que les enfants et les jeunes sont des agents du changement, l'ONG WAGNON (qui signifie ce qui apporte le bonheur, en langue Kroumen) qui s’est assignée pour mission de promouvoir le développement durable en Afrique par la culture dans le cadre de la préservation de l'environnement veut les sensibiliser à la protection de l’environnement de manière ludique et instructive. Afin de leur faire prendre conscience de leur empreinte environnementale. L'ONG entend ainsi les placer au centre des stratégies et des actions.

A cet effet, une conférence sur les méfaits de la dégradation de l'environnement a été prononcée par Mme Esther Bléhine, présidente de l'ONG Wagnon, au collège Charles Koffi DIBY de Bouaflé le mercredi 21 avril 201. La conférencière a saisi cette opportunité pour sensibiliser les élèves sur les effets néfastes de la dégradation de l'environnement au niveau mondial, Africain et singulièrement dans la ville de Bouaflé. Tout en leur dévoilant les causes de cette situation, elle leur a expliqué les solutions idoines à l'international face à cette malheureuse situation.

Mme Esther Bléhine qui a démontré les avantages des attitudes écocitoyens a insisté sur le fait que la plus petite action positive sur l'environnement aura des répercussions au niveau local, national et mondial.  Par conséquent, elle a exhorté les élèves à tourner le dos aux attitudes de nature à dégrader l’environnement. La présidente les a plutôt encouragés à mener, au sein de l'école, des activités telles que les visites dans les forêts ou les sites naturels afin de renouer avec la nature.

En plus d’initier des journées ‘’Zéro déchets’’ et de planter des arbres, de ne pas jeter des ordures aussi bien dans la cour de l'école que dans les rues et d’éviter le gaspillage. La présidente de cette structure de la société civile les a recommandés de sensibiliser leurs amis et parents sur la nécessité de protéger l'environnement tout en leur demandant d’aimer leur quartier, leurs villes, leur pays, leur continent et les hommes qui y vivent. « Au début de tout, le propriétaire de la nature avait demandé à l'homme de cultiver et de garder. Nous avons vraiment cultivé et oublié de garder, il est temps de GARDER la nature », a-t-elle conclu.

La présidente a informé que plusieurs actions ont été initiées par sa structure dans le cadre du projet dénommé ‘’ECO-SOUKLOU’’ qui œuvre dans l’éducation populaire infantile, la formation et la sensibilisation sur la préservation de l’environnement par la culture. A savoir entre autres des sensibilisations et des opérations de planting d’arbres, la distribution de kits scolaires et de salubrité au collège Charles Koffi DIBY de Bouaflé et dans la ville d'Azaguié. Des prises en charge scolaires et la distribution de kits scolaires aux élèves ayant œuvré pour la préservation de l’environnement sont également à l'actif de l'ONG.

 

PAUQUOUD Charles Noël

Correspondant régional