Yamoussoukro : Filière hévéa Le COPPHECI exige à l'APROMAC la réparation des injustices causés à ses membres

Société
Publié le Source : Linfodrome
yamoussoukro-filiere-hevea-le-coppheci-exige-a-l-apromac-la-reparation-des-injustices-causes-a-ses-membres Les participants ont exigé le remboursement des plants non validés dans les plantations lors de la campagne 2020

Une réunion organisée par le Collège des pépiniéristes Professionnels de l'Hévéa de Côte d'Ivoire (COPPHECI) s'est tenue le mercredi 05 mai 2021 au centre d'innovation et de technologie de l'anacarde à Yamoussoukro. À l'occasion les membres de cette organisation qui veulent la réparation des injustices dont ils sont victimes ont fait des recommandations pour la valorisation de cette coorporation de la filière hévéa.

Le centre d'innovation et de technologie de l'anacarde a abrité le mercredi 5 avril dernier une rencontre qui a réuni tous les membres du Collège des Pépiniéristes Professionnels de la filière Hévéa ( COPPHECI). Au terme de débats houleux plusieurs récommadations consensuelles qui vont dans le sens de l'amélioration des conditions de vie et de travail de cette structure ont sanctionné cette rencontre.
En effet les pépiniéristes ont entre autres demandé qu'il y ait des contrats qui soient signés entre l'Association des Professionnels du Caoutchouc Naturel (PROMAC) et le COPPHECI en début de campagne précisément dans le mois d'avril ou de mars ou d'avril et spécialement pour la prochaine campagne qui débute dans le mois de juillet. Les participants ont exigé le remboursement des plants non validés dans les plantations lors de la campagne 2020 et la révision de la lettre d'engagement au titre de ses dispositions pratiques.
Ils ont suggéré que le COPPHECI soit désormais associé à toutes les décisions concernant les pépiniéristes au niveau de l'APROMAC. Traoré Mamadou, président du COPPHECI a saisi cette tribune pour décrier le fait que les pépiniéristes subissent toujours les décisions prises au sein de la filière alors qu'ils jouent un rôle prépondérant dans la filière. Tout en regrettant par conséquent des décisions prises à l'encontre des pépiniéristes sans les associer. Non sans s'offusquer de la fixation des prix sans le droit de regard des pépiniéristes.

PAUQUOUD Charles Noël
Correspondant régional