Épreuves écrites du Bepc : Bangolo : Des candidats retardataires renvoyés

Publié le
epreuves-ecrites-du-bepc-bangolo-des-candidats-retardataires-renvoyes Des candidats au Bepc, retardataires, ont été priés de retourner chez eux.
Société

Plusieurs candidats au Bepc, retardataires, ont été priés de retourner chez eux, le lundi 14 juin 2021. Aussi, nombreux d'entre eux ont été pris en possession des supports numériques, occasionnant ainsi leurs expulsions des salles de composition, le lundi 14 juin 2020.

En effet, toute la matinée des épreuves écrites, aucun manquement n'a été constaté dans les différents centres de composition. C'est dans l'après midi que des candidats, en possession de téléphones portables, seront démasqués par des détecteurs métalliques alors que ceux-ci avaient pris soin de cacher leurs matériels dans leurs dessous.

La sanction" fraude"  a été mentionné sur la copie de ces supposés fraudeurs. A la fin de la visite des quatre (4) centres de composition qui composent la ville de Bangolo et de Facobly, le directeur régional de l'Education nationale (Dren), M. Nango Nango Émile a apprécié l'atmosphère qui prévalait dans ces différents centres : « Nous avons visité les centres de composition de Semien, Facobly et ce soir, Bangolo. Il faut dire que l'atmosphère qui prévaut dans ces centres est sereine. Contrairement aux années précédentes, les parents sont loin des centres de composition. Et nous souhaitons que cela continue, car cette année, la ministre a recommandé zéro tolérance à la fraude. Nous voudrions profiter pour dire aux candidats que les sujets sont à leur portée. Il faut qu'ils les abordent avec sérénité afin d'éviter des désagréments. C'est à partir du Bepc que l'élève sait quelle orientation donner à la suite de sa carrière. Alors, nous leur demandons de donner dos à la fraude », a interpellé Émile Nango.

Dans la région du Guémon, ce sont environ cinq mille candidats qui planchent pour ces examens à grand tirage.  Notons que les candidats ont affronté, hier matin, les épreuves de composition française et de physique, le matin. La soirée a été consacrée à l'orthographe. 

 

Ibrahim BAKOULE, correspondant régional du Guémon