Côte d'Ivoire

Une brasserie offre un château d’eau et des bornes fontaines à Boniankro

Publié le
une-brasserie-offre-un-chateau-d-eau-et-des-bornes-fontaines-a-boniankro
Société

Boniankro, localité située dans la sous-préfecture de Yakpabo-Sakassou a vécu, le vendredi 9 juillet 2021, une ambiance particulière à la suite de sa connexion au réseau de l’eau potable par Brassivoire.

Boniankro était en fête, le vendredi 9 juillet 2021, à l’occasion de l’inauguration du château d’eau des bornes fontaines offertes par Brassivoire. La cérémonie d’inauguration s’est déroulée en présence du sous-préfet de Yakpabo-Sakassou, Anicet Kplégnongo, et des autorités coutumières de la localité.

Au nom du Directeur général Laurent Théodore qu’elle représentait, Mme Bintou K. Appia, directrice des Affaires institutionnelles et juridiques de Brassivoire, a réaffirmé l’engagement de cette brasserie et de la Fondation Heineken à œuvrer durablement pour l’amélioration du cadre de vie et du bien-être des communautés, conformément à la politique sociétale du Groupe Heineken, dénommée « Brassons un monde meilleur ».

Cette stratégie repose sur 3 piliers fondamentaux qui sont les axes de développement à réaliser à l’horizon 2030, à savoir l’environnement, la consommation responsable et le volet social dont fait partie intégrante l’amélioration des conditions de vie des communautés.

C’est dans ce cadre que la brasserie, avec le soutien de la « Heineken Africa Foundation » (Fondation Heineken pour l’Afrique) créée en 2007 par le Groupe Heineken, s’est engagée aux côtés du village de Boniankro afin de lui permettre d’avoir accès à l’eau potable, source de vie, grâce à un château d’eau alimentant tout le village et six bornes-fontaines. 

D’un coût global d’environ 80 millions de francs CFA, ces ouvrages auront, sans aucun doute, un impact significatif à court et moyen termes, sur la santé et le développement économique et social de Boniankro.

Une telle action ne pouvait qu’être saluée par les populations de la localité, le sous-préfet de Yakpabo-Sakassou en tête. Il a adressé ses remerciements à la brasserie et à la Fondation Heineken. « Cet ouvrage que vous offrez à mes populations vient à point nommé car il va améliorer de façon substantielle les conditions de vie des habitants de Boniankro mettant ainsi fin aux souffrances quotidiennes des femmes, et mieux, les populations à l’abri de toutes les pathologies liées à l’eau. Cet ouvrage démontre la politique de proximité de la Fondation Heineken avec nos populations », a-t-il souligné.

Pour le président de la Mutuelle de Développement de Boniankro, ce château d’eau annonce des lendemains qui chantent. « Désormais, Boniankro amorce un nouveau départ dans les domaines économiques et sociaux. En effet, ce château d’eau est une véritable source de motivation supplémentaire pour une grande prise d’initiative vers le développement et le progrès », a-t-il dit.

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.