Litige foncier à Vitré 2

Grand-Bassam: Plusieurs centaines d’hectares de parcelle menacées d’expropriation, une bataille judiciaire en vue

Société
Publié le Source : Soir info
grand-bassam-plusieurs-centaines-d-hectares-de-parcelle-menacees-d-expropriation-une-bataille-judiciaire-en-vue Awoula Laurent Essy est décidé à défendre corps et âme les intérêts de son peuple

Un litige foncier fait rage en ce moment à Vitré 2, dans la commune de Grand Bassam. Plusieurs centaines d’hectares de parcelle sont au coeur de la bataille qui s’exporte sur le terrain judiciaire, a appris Linfodrome ce dimanche 25 juillet 2021.

Ce sont plusieurs vis d’enquête de commodo et incommodo qui ont déclenché l’ire du chef du village de Vitré 2, Awoula Laurent Essy. Ces avis (N°130/CGB/ST/ du 01 juillet 2021 pour une superficie de 151 ha 14 a 08 Ca ; n°127/CGB/ST du 01 juillet 2021pour une superficie de 132 ha 75 a 82 Ca ; n°126/CGB/ST du 01 juillet 2021 pour une superficie de Superficie 124 ha 78 a 63 Ca ; n°128/CGB/ST du 01 juillet 2021 pour une superficie de 124 ha 48 a 63 Ca ; n°129/CGT/ST du 01 juillet 2021 pour une superficie de 115 ha 97 a 26 Ca ; n°131/CGB/ST du 01 juillet 2021 pour une superficie de 61 ha 61 a 96 Ca ; n°145/CGB/ST du 01 juillet 2021 pour une superficie de 38 ha 44 a 28 Ca ; n°143/CGB/ST du 01 juillet 2021 pour une superficie de 35 ha 00 a 15 Ca) ; et n°138/CGB/ST du 01 juillet 2021 pour une superficie de 03 ha 92a 90 Ca ) émis par la mairie de Grand-Bassam sur recommandation de Kanga Assoumou, qui n’est pas propriétaire terrien à Vitré 2, selon le chef Awoula Laurent Essy, vise à déposséder les propriétaires terriens de ce village de leur patrimoine terrien qui s’élève à plusieurs centaines d’hectares. Une situation qui pourrait menacer la cohésion sociale entre populations de ces différentes localités.

A en croire le chef légitime et légal de Vitré 2, Awoula Laurent Essy, qui s’est confié à nous au cours d’une visite rendu au siège du groupe Olympe (Société éditrice des titres Soir Info, L’Inter, linfodrome.ci), en Zone 4, le mercredi 21 juillet 2021, cette attitude de Kanga Assoumou n’est pas nouvelle dans le département de Grand-Bassam. « Kanga Assoumou a un arrêté de nomination de chef de village de Moossou. De quel droit peut-il intervenir insidieusement et impunément dans le périmètre foncier de Vitré. Mieux, le maire bien que les Arrêtés de construction définitives (Acd) se trouvent dans le domaine de Vitré 2 a pris le malin plaisir de signer. Y a-t-il un deal ? Il y a complicité passive à voler les terres de Vitré 2. Que cela s’arrête pour de bon. Loin de nous l’idée de chercher des histoires à qui que ce soit. Nous souhaitons demeurer sobres dans le respect des uns et des autres », a-t-il fait savoir. Avant de rappeler que l’arrêté de nomination qu’il détient depuis 2019 fait de lui l’unique garant des terres de Vitré 2. « J’ai reçu mon arrêté de nomination depuis le 31 mai 2019 et j’exerce depuis lors, comme chef du village de Vitré 2. Aujourd’hui, nous sommes confrontés à un problème de terrain au niveau de Grand-Bassam. La ville est composée de villages, et chaque village connaît à peu près ses limites territoriales. Nous avons une gêne très grande parce qu’aujourd’hui, par des avis d’enquêtes de commodo et incommodo, le chef du village de Mossou, Kanga Assoumou, a fait des demandes sur des centaines de parcelles d’hectares. Mieux, nous avons intercepté des courriers confidentiels qu’il a adressés au ministre de la Construction, de Logement et de l’Urbanisme, pour l’aider à faire des lotissements. Il s’agit de 193 hectares à Yakassé-Kobléssou, campement rattaché à Vitre 2. Le même courrier a été adressé au maire de Grand-Bassam pour la même chose. La semaine dernière, nous avons reçu des avis d’enquête de commodo et incommodo sur des parcelles qui appartiennent à chaque village. A notre grande surprise, il ne s’en cache plus. Toutes les demandes qu’il a faites se trouvent sur le périmètre du village de Vitré 2. Certes, nous savons qu’il a ses terres à lui, mais qu’il permette aux autres villages de posséder leurs terres et d’en disposer comme ils veulent. Je pense que pour une question de fraternité, il ne devrait pas faire cela, car il est redevable à Vitré 2. Il ne peut pas aujourd’hui vendre les terres de Vitré 2 comme bon lui semble. Il n’est plus propriétaire terrien », a révélé le premier responsable de Vitré 2. Qui est déterminé à aller jusqu’au bout pour défendre les intérêts de son peuple.

« Les autorités ont été informées, nous avons déposé notre plainte auprès du maire et du service technique de la mairie, la direction départementale de la Construction et le ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme », a-t-il confirmé.

A la question de savoir si des démarches ont été menées auprès de Kanga Assoumou pour en savoir les raisons qui ont motivées son attitude, Awoula Laurent Essy a souligné que celui-ci demeure « inaccessible ».

Pour un souci d’équilibre de l’information, nous avons joint au téléphone Kanga Assoumou dans al soirée du mercredi 21 juillet 2021. Celui-ci, sans ambages, a invité son hôte à aller faire opposition sur cet avis d’enquête de commodo et d’incommodo.

« Qu’est ce qu’il empêche d’aller faire une opposition ? Quand on lance un avis, on prend attache avec la mairie. Qu’il aille à la mairie faire une opposition, s’il ignore la démarche », a-t-il martelé le chef Kanga Assoumou.


Séverin DJAHA