Grève des sapeurs pompiers civils de Côte d'Ivoire : Les agents de Soubré formels : « Aucun service minimum ne sera assuré  »

Société
Publié le Source : Soir info
greve-des-sapeurs-pompiers-civils-de-cote-d-ivoire-les-agents-de-soubre-formels-aucun-service-minimum-ne-sera-assure Des sapeurs pompiers civils de Soubré sont en grève.

La section régionale de l’intersyndicale des agents actifs de la protection civile de Côte d’Ivoire (Saapc-Ci) et de l’Union nationale des pompiers civils de Côte d’Ivoire (Unapc-ci), à l’instar de tous les autres syndicats dudit corps sur l’ensemble du territoire national, sont entrées en grève. Une grève de trois jours, du lundi 29 au samedi 31 juillet 2021.

Les grévistes disent réclamer quatre choses vitales à leur fonctionnement et leur bien-être social. A savoir, le rappel de seize(16) mois de la prime Covid-19 ; l’homologation de leurs galons ; l’indemnité de risque, d’astreinte et de sujétion, et enfin la revalorisation de la prime trimestrielle à 50 %. « Nous resterons fermes durant ces trois jours de grève. Aucun service minimum ne sera assuré ; aucune intervention dans la région de la Nawa », a prévenu Sergent Soro Nanga, Secrétaire régional du Saapc-ci.

A l’entendre, il s’agit d’attirer l’attention du gouvernement et des autorités compétentes sur leurs mauvaises conditions de vie et de travail. «On ne peut pas comprendre que nous qui sommes en première ligne, lorsqu’il est question d’accident et même d’épidémie contagieuse, nous soyons oubliés et délestés au niveau des primes !», s’est-il plaint. Et le Secrétaire régional de l’Unapc-ci, Zouzoua Ferdinand, de souligner : «nous sommes une corporation qui a les mêmes missions que les Sapeurs-pompiers militaires. Malheureusement, nous constatons que nous ne sommes plus logés à la même enseigne. Aussi, nous nous sentons marginalisés parce qu’en cas d’accident de travail et/ou de maladie, nous ne sommes pas pris en charge » a-t-il fait savoir, avant d’insister sur le fait qu’il n’y aura point de service minimum à assurer pendant les trois jours de grève.

Ambroise Gina (Correspondant régional)

Ambroise GINA
Voir ses articles