Côte d’Ivoire : Après sa sortie de prison, la présidente de ACI Pulchérie Gbalet, purifiée par ses parents

Société
Publié le Source : Linfodrome
cote-d-ivoire-apres-sa-sortie-de-prison-la-presidente-de-aci-pulcherie-gbalet-purifiee-par-ses-parents

Pulchérie Edith Gbalet, présidente de Alternative Citoyenne Ivoirienne (ACI), le plus important mouvement de la société civile de Côte d’Ivoire était ce 25 septembre 2021 à Badié, un village du département de Oumé (centre-ouest) du pays. Elle y était pour remercier ses parents pour leur soutien durant son séjour carcéral. Ceux-ci, en retour ont « purifié » leur fille. Pulchérie a fait une importante adresse à ses parents dont voici la teneur.

Honorables invités en vos rangs, grades, titres et qualités

Chers parents,

Cette cérémonie qui se voulait très modeste, a pris une grande dimension grâce à votre exceptionnelle mobilisation. Je voudrais rendre grâce à Dieu pour chacune des personnes ici présentes, pour la considération qu’elle manifeste à mon endroit. Merci infiniment à chacun et à chacune de vous.

Nous sommes là aujourd’hui parce qu’à un moment donné de l’histoire de notre pays, un groupe de jeunes que je dirige a décidé de prendre ses responsabilités pour dire « NON » à une forfaiture. Cela nous a valu la prison mais nous en sommes sortis grandis parce que la majorité des ivoiriens nous a reconnu un mérite, et cette majorité a lutté pour notre libération et Dieu dans sa grâce nous a libérés après huit mois et demi. Nous remercions le Seigneur qui n’agit ni trop tôt ni trop tard, et nous croyons que le moment venu, il délivrera notre pays de tous les maux dont il souffre.

Aujourd’hui, il n’est pas question d’entretenir un esprit revanchard. Chacun doit à son humble niveau travailler à la réconciliation et c’est ce que nous faisons depuis 2017. Plusieurs ne nous comprenaient pas mais aujourd’hui, tout le monde est unanime, il faut un dialogue national inclusif !

Chers invités, je suis venue saluer mes parents et je vous remercie infiniment d’être venus m’accompagner.

Chers parents, je suis très heureuse d’être avec vous ce matin et je vous remercie pour cet accueil chaleureux.

Merci aux chefs traditionnels de la Région du Goh, Merci aux Chefs de cantons gban, Merci aux élus ici présents, merci à tous les cadres gbans qui se sont mobilisés non seulement quand j’étais en prison mais encore plus à ma sortie. Je sais maintenant que je ne suis pas seulement de Badié mais je suis gban tout court et j’appartiens à tous les villages gbans. Vraiment merci infiniment.

Je suis fière d’être gban et encore plus fière d’avoir réussi à réunir la crème du peuple gban. Restons soudés et l’avenir sera certainement meilleur. Merci enfin à tous ceux qui sont venus d’eux-mêmes pour soutenir leur sœur que je suis. Merci à Teny Bissao pour ce chant en mon honneur. Merci à tous ceux qui m’ont précédé sur ce pupitre. Je suis honorée car chacun dans son style m’a rendu un hommage. Merci beaucoup pour les présents. Merci à la mutuelle de mon village et à son Président Mouan Ny Kassal, un homme qui parle peu mais qui agit. Merci au chef du village et à tous les habitants de Badié. Merci enfin au peuple de Côte d’Ivoire et à tous les ivoiriens qui m’ont soutenue pendant mon incarcération.

Chers parents je suis venue vous saluer et solliciter votre soutien pour les luttes à venir car désormais ma vie est consacrée à la Côte d’Ivoire et je ne reculerai devant aucun combat, encore plus lorsque vous venez de démontrer par votre présence que non seulement je ne suis pas seule, mais surtout que j’ai mes parents avec moi.

Soyez tous bénis et que le Seigneur vous ramène saints et saufs.


Je vous remercie.