Côte d'Ivoire

Promoteurs de médias audiovisuels en ligne et numérique non déclarés : Ce que demande la HACA

Société
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
promoteurs-de-medias-audiovisuels-en-ligne-et-numerique-non-declares-ce-que-demande-la-haca M René Bourgoin, le président la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle en Côte d'Ivoire

La Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) demande aux promoteurs de médias audiovisuels en ligne (web TV, web radio) et autres opérateurs audiovisuels numériques à se déclarer, selon un communiqué de ce mercredi 13 octobre 2021.

En conséquence, la HACA invite les promoteurs des services non encore déclarés à renseigner le formulaire d’inscription disponible en ligne à l’adresse www.haca.ci ou à prendre attache avec sa direction des opérateurs audiovisuels en vue de l’accomplissement des formalités administratives d’autorisation et ce, au plus tard le 30 novembre 2021.

La Haute autorité de la communication audiovisuelle rappelle que conformément à la loi n°2017-868 du 27 décembre 2017, portant régime juridique de la communication audiovisuelle, qui prévoit en son article 107 que l’exploitation des réseaux de distribution par câble ou fibre optique, satellite, ADSL et tous réseaux multimédias en vue de l’édition, de la distribution ou de la diffusion de services de radiodiffusion sonore ou télévisée, est soumise à son autorisation.

Cette autorisation est matérialisée par la signature d’une Convention et d’un cahier des charges entre l’opérateur et la HACA pour l’exploitation de ces services, indique le communiqué.

Pour rappel, la HACA est l’Institution chargée de la régulation de la communication audiovisuelle en Côte d’Ivoire. Elle a été progressivement mise en place entre avril et décembre 2011, en remplacement de l'ancien Conseil national de la communication audiovisuelle et dans le cadre de la libéralisation du marché de l'audiovisuel ivoirien.

Mariam Coulibaly (Stg)