Abidjan

Salon de l’énergie et du développement durable : Jean Baptiste Dotia (Smart Energy) parle l’audit obligatoire pour des entreprises

Société
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
salon-de-l-energie-et-du-developpement-durable-jean-baptiste-dotia-smart-energy-parle-l-audit-obligatoire-pour-des-entreprises Le directeur des opérations de Smart Energy, Jean Baptiste Dotia

Présent au ‘’Salon de l’énergie et du développement durable’’ et faisant partie du panel sur le thème : « Les solutions énergétiques décentralisées, une alternative durable et peu couteuse pour la vulgarisation de l’électricité en Afrique de l’ouest », Jean Baptiste Dotia, ingénieur énergéticien, directeur des opérations de Smart Energy, filiale du groupe Eranove et CIE, a annoncé, le samedi 16 octobre 2021, qu’à partir du 1er janvier 2023, des entreprises seront soumises à des audits obligatoires.

« Les solutions énergétiques décentralisées, une alternative durable et peu couteuse pour la vulgarisation de l’électricité en Afrique de l’ouest », tel était le thème du panel animé, le samedi 16 octobre 2021, l’ingénieur énergéticien, par Jean Baptiste Dotia, directeur des opérations de Smart Energy, une filiale du Groupe Eranove et CIE, et d’autres panelistes, au ‘’Salon de l’Energie et du développement durable’’, à l’hôtel Radisson Blu, dans la commune de Port Bouet.

D’entrée de jeu, Jean Baptiste Dotia a souligné que le premier acteur du secteur d’électricité en Côte d’Ivoire, c’est l’Etat qui « décide de tout ». Il a annoncé qu’il y a des initiatives qui ont été prises dernièrement et qui sont en vigueur dans le secteur électrique ivoirien, notamment la décision relative aux audits énergétiques. Il s’agit de l’arrêté ministériel N°135/ MPEER/ MT/ MCLUB/ MINEDD/ MCI du 25 novembre 2020 portant conditions d’assujettissement des Etablissements consommateurs d’énergie à l’audit énergétique obligatoire et périodique, les modalités de sa réalisation ainsi que les conditions d’exercice de l’activité d’auditeur énergétique. « A partir du 1er janvier 2023, il y aura obligation pour des entreprises du secteur tertiaire, du secteur industriel et du secteur de transport de réaliser des audits obligatoires. A partir de cette même date, il y aura obligation pour certains bâtiments tertiaires d’avoir au moins 5% de la consommation énergétique du bâtiment qui est généré par du renouvelable », a-t-il annoncé, ajoutant que l’Etat s’est donné des objectifs : « Les objectifs que l’Etat s’est donné, c’est d’avoir une puissance de production de 4 000 mégawatts à l’horizon 2030. Sur ces 4 000 mégawatts, on devrait avoir 20% d’énergies renouvelables. Aujourd’hui, on est à 25% d’énergies renouvelables quand on compte les barrages hydroélectriques qui sont de l’énergie renouvelable ».  

Pour lui, l’objectif du panel, c’est pour un accès durable à l’électricité, disponible, abordable pour tous. « Il y a un ensemble de solutions qui doit mobiliser un certain nombre d’acteurs ». Pour quel client ? « Pour le client domestique, professionnel, industriel et même pour le client institutionnel ». S’appuyant sur les derniers chiffres, il a fait savoir que le niveau d’accès à l’électricité aujourd’hui est de 68%. « D’ici à 2025, on doit atteindre 98% de taux d’accès à l’électricité », a-t-il indiqué.

Pour y arriver, a-t-il souligné, le programme d’électricité pour tous, permet de pouvoir recruter en moins de 5 ans, 1,2 millions d’habitants qui ont accès à l’électricité gratuitement. « Voilà déjà une initiative mise en œuvre avec les pouvoirs publics pour faciliter l’accès à l’électricité pour tous », a-t-il dit.

 Il a laissé entendre que la CIE et le groupe Eranove ont lancé une initiative, une jeune société qui travaille aujourd’hui sur les métiers de l’efficacité énergétiques, sur les métiers de l’énergie de source renouvelable. « L’efficacité énergétique, c’est comment générer des économies, comment consommer intelligemment. D’où le nom Smart Energy. Chaque année, ce sont 9 millions de kilowattheures économisés, soit 4 000 tonnes de co2 évités pour la planète », a-t-il précisé, ajoutant que cela se fait à travers des audits énergétiques : « Smart Energy a toute la compétence, toutes les capacités, toutes les expertises pour accompagner les clients dans cette initiative ».

Il a insisté pour dire que Smart Energy est une porte de solutions et d’offres commerciales à étudier au cas par cas pour permettre l’accès à l’énergie électrique. « Nous impactons de façon durable la planète, mais nous impactons de façon durable l’économie de notre pays. Aujourd’hui, on est capable d’accompagner des maisons, des domestiques, des professionnels et des industries dans leur développement énergétique. Cet enjeu est d’autant plus important que nous arrivons à réaliser cette mission en réduisant l’emprunt carbone de nos sociétés », a-t-il assuré. Et de souligner que ce travail est fait avec des jeunes ivoiriens qui ont l’expertise nécessaire : « Voilà pourquoi il y a l’initiative du CME qui est un centre d’excellence certifié sur l’adéquation emploi et vie professionnelle. Nous embauchons à Smart Energy des jeunes sortis du CME, nous embauchons des jeunes sortis de l’INP-HB, tout ivoirien, pourvu qu’il ait les capacités. On accompagne depuis la formation et travaille l’insertion professionnelle ».

Smart Energy est une entreprise qui accompagne toute initiative privée et l’Etat de Côte d’Ivoire dans l’exploitation du système électrique ivoirien. « Il y a une initiative que l’Etat et les bailleurs de fonds ont lancée. C’est de mettre en place 12 mini grids un peu repartis sur l’ensemble du territoire. Comment exploiter ces mini grids ? Smart Energy est une solution. Comment utiliser ces mini grids pour avoir un coût d’électricité abordable ? Smart Energy est une solution. Voilà pourquoi nous remercions le directeur général de la CIE et de la SODECI, M. Ahamadou Bakayoko qui nous a donné cette opportunité de présenter Smart Energy au public et d’apporter l’offre de Smart Energy qui vise à générer des économies, améliorer le panier de la ménagère et à structurer et impacter le système électrique ivoirien », a conclu l’ingénieur énergéticien.

Pour rappel, Smart Energy a pour mission d’accompagner les entreprises pour atteindre les niveaux de performance énergétique les plus ambitieux avec une approche personnalisée répondant aux besoins spécifiques de chaque client.

Adolphe Angoua


Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.