Côte d'Ivoire

Lutte contre le mariage forcé : Le CNDH vole au secours d’une mineure de 14 ans à Soubré

Publié le Modifié le
lutte-contre-le-mariage-force-le-cndh-vole-au-secours-d-une-mineure-de-14-ans-a-soubre La mineure de 14 ans était fréquemment battu par son supposé conjoint
Société

Dans sa mission de préservation des droits de l’homme, une adolescente a été sauvée par le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) à Soubré, une ville du district de Bas Sassandra.

Il s’agit du mariage non consenti d’une mineure de 14 ans victime de violences conjugales. Selon une note du CNDH les fait remontent en fin septembre 2021. Sur saisine du centre social de région de Soubré, la Commission régionale des droits de l’homme (CRDH) a fait les diligences nécessaires afin d’annuler un cas de mariage forcé de D.M, une mineure de 14 ans.

En effet, mariée de force à ce jeune âge, D.M fugue fréquemment du domicile de son époux qui, selon elle, la bat fréquemment. Rattrapée à chaque fois, elle était ramenée chez son mari. Elle a maintes fois supplié ses proches de la ramener dans son pays le Mali sans suite favorable.

En vue de mener les actions nécessaires pour l’annulation de ce mariage et sensibiliser sur la législation ivoirienne concernant le consentement dans le mariage et l’âge de la majorité, la CRDH a rencontré les tuteurs de D.M.

Ces échanges ont permis de faire ramener D.M auprès de ses tuteurs qui l’ont aussitôt ramené auprès de sa famille au Mali en prenant soin d’annuler ladite union.

Rappelons que de nombreuses jeunes filles sont victimes de cette pratique illégale par contrainte de leurs parents. Par conséquent, celles‑ci sont privées de leurs droits notamment la liberté.

Mariam Coulibaly (Stg)