Gestion des catastrophes naturelles

Des acteurs ivoiriens et de la sous-région se forment à l’installation et l’utilisation des données issues des E-Stations

Société
Publié le Source : Linfodrome
des-acteurs-ivoiriens-et-de-la-sous-region-se-forment-a-l-installation-et-l-utilisation-des-donnees-issues-des-e-stations Des acteurs ivoiriens et de la sous-région se forment à l’installation et l’utilisation des données issues des E-Stations.

Dans le cadre du programme de soutien à la surveillance mondiale de l'environnement et de la sécurité en Afrique (Gmes & Africa), le Consortium CCSTE a organisé ce mercredi 20 octobre 2021 à Abidjan une formation en ligne sur l'installation, l'exploitation et la maintenance des e-stations. Objectif, renforcer et améliorer les capacités des agents techniques qui gèrent les e-Stations et dont les tâches consistent à installer, exploiter et dépanner l'eStation. Une station électronique qui fournit des données pertinentes pour la surveillance des catastrophes telles que les inondations, l'érosion (ravinement), les sécheresses, les vents violents et d'autres formes de catastrophes.

Dans la pratique, la formation qui se tient sur deux (02) jours (du mercredi 20 octobre 2021 au jeudi 21 octobre 2021) en ligne vise à renforcer les capacités des partenaires et des parties prenantes, notamment les organisations de surveillance des catastrophes (DMO), en matière d'installation, d'exploitation et de dépannage de la station électronique.  
Placée sous le thème : « installation, exploitation et maintenance des e-stations », cette formation qui intervient dans le cadre du projet MIFMASS, service d’évaluation, de la surveillance et des inondations en Afrique de l’ouest, avait pour point d’ancrage, l’introduction aux installations de la eStation impliquant des équipements extérieurs et intérieurs, l’analyse et démonstration sur la manière de dépanner la eStation, le téléchargement et traitement des produits de la eStation…
« Il est important, de former ces structures, partenaires sur les nouveaux outils et technologies mis en place afin d’aider à la gestion des catastrophes naturelles qui sont les inondations…Les structures techniques en charges des catastrophes naturelles au niveau de la cote d’Ivoire (Sodexam, RRC( Reduction, des risques et catastrophes, l’ONPC, MINASS, MINEDD) sont formées sur cette nouvelles technologies d’acquistion de données d’observation de la terre, leur exploitation avec une prise en main des equipements que sont les estations. En effet ses estations fournissent des données en temps réel ce qui est crucial dans la gestion et la predictions des inondations.les systèmes d’alerte et les prévisions en temps réels permettent de sauver des vies, prévenir les populations d’une quelconque inondation afin de pouvoir développer des stratégies d’adaptation », a expliqué Dr Marc Youan Ta, point focal dudit projet en Côte d’Ivoire.
Docteur Danumah Jean, expert technique national dans le cade de ce projet a quant à lui, indiqué que cette formation, s’inscrit dans le cadre du programme de soutien à la surveillance mondiale de l'environnement et de la sécurité en Afrique (Gmes & Africa). C’est également une initiative conjointe de l'Union africaine (Ua) et de l'Union européenne (Ue), a précisé l’expert technique national, lors de l’ouverture de ladite formation, le 20 octobre 2021, dans les locaux du Centre universitaire de recherche en télédétection (Curat) de l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan.
Faut-il, le rappeler, quatre (4) pays de la sous-région à savoir le Bénin, le Ghana, le Nigeria et le Burkina Faso, prennent part également à la formation qui se tient de façon simultanée.  

PK