Journée de présentation de la plateforme de Lomé : Adama Camara promet de faire de la plateforme de Lomé la base de l'action publique de Santé

Publié le
journee-de-presentation-de-la-plateforme-de-lome-adama-camara-promet-de-faire-de-la-plateforme-de-lome-la-base-de-l-action-publique-de-sante Les acteurs de la mutualité en Côte d'Ivoire envisagent implémenter les réformes inscrites Dana ma plateforme de Lomé (PhDr).
Société

L'Airms, le Pass et les acteurs mutualistes de Côte d'Ivoire se sont réunis les mercredi 20 et jeudi 21 octobre 2021 pour mener la réflexion sur le thème « La plateforme de Lomé » : quelle contribution des Mutuelles sociales dans la mise en œuvre de la couverture santé universelle ? C'était à l'occasion de la journée de présentation et d'appropriation de la plateforme de Lomé qui s'est deroulée dans l’enceinte de l’agence principale CGRAE de Cocody 2 Plateaux-Attoban.

La plateforme de Lomé est un document politique issu d'un processus de réflexion et de rédaction collective mené par le mouvement mutualiste européen et africain. Il est le fruit des discutions qui ont eu lieu lors de la 2e conférence en Afrique, au Togo, de l'Association Internationale de la Mutualité (AIM) tenue en Janvier 2019.

Les acteurs du milieu de la protection sociale de Côte d'Ivoire ont présenté officiellement ce document au ministre de l'Emploi et de la Protection sociale, Adama Camara.

Le ministre de l'Emploi et de la Protection sociale Adama Camara estime que cette conférence a su démontrer la nécessité qu’il y’a, pour tous les acteurs de la protection sociale, de conjuguer leurs efforts à l’effet de garantir l’accès à la couverture santé universelle à nos populations, en vue d’assurer le bien-être commun, gage du progrès économique et social de toute nation. Alors pour lui << la plateforme de Lomé est donc ce creuset de recommandations fortes, qui interpellent à la fois les pouvoirs publics et les mutuelles sociales.Les premiers devront s’approprier ce document dans la définition des politiques publiques de santé à l’effet de favoriser une extension de la couverture sanitaire à nos populations.Les seconds, à savoir les mutuelles, devront adhérer à cet outil et promouvoir la santé solidaire comme véritable catalyseur pour le développement humain sur la base des principes de solidarité, d’entraide et de prévoyance>>. 

Ceci étant, Adama Camara a pris l'engagement de faire de la plateforme de Lomé la base de l'action publique de santé. << Je voudrais, ici même, me faire le porte flambeau des aspirations des mutuelles sociales et vous donner l’assurance que la plateforme de Lomé servira de base à l’action publique de santé en liaison avec mon collègue et frère, DIMBA, Ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle>> a-t-il promis sans oublier d'inviter les mutuelles à continuer dans le combat de la solidarité. <<En retour j’engage l’ensemble des mutuelles sociales à continuer ce noble combat ; celui de la quête du bien-être social par l’esprit de solidarité, d’entraide et de prévoyance>> a-t-il ajouté.

A l'initiative de cette journée Konéde présentation, la présidente de AIRMS Koné Colette a rappelé les défis de la mutualité. Elle confie que la délégation de gestion aux mutuelles sociales, l’association des mutuelles à la définition des politiques publiques de santé, la formation des mutuelles dans la gestion du bien commun, l’offre de soins de qualité à des coûts accessibles à tous, la continuité des prestations en cas de crise sanitaire telle que celle de la covid qui a impacté négativement le fonctionnement des mutuelles sociales, etc...constituent des challenges. Elle reste, tout de même, optimiste et demande une forte implication des mutuelles dans la mise en oeuvre de la couverture sanitaire. <<Nous croyons en la synergie d’actions autour de cet idéal. C’est pourquoi, je voudrais faire un plaidoyer afin que les mutuelles puissent être associées non seulement au processus décisionnel, mais au-delà, qu’elles puissent être le vecteur par lequel la couverture sanitaire est mise en œuvre au moyen des différents mécanismes proposés dans la Plateforme de Lomé >> a souligné Koné Colette.

Alain Zadi