5e édition de la Judd

Préservation de l’environnement en Côte d'Ivoire : L’Ue appelle les acteurs sociaux à des actions communes

Publié le Modifié le
preservation-de-l-environnement-en-cote-d-ivoire-l-ue-appelle-les-acteurs-sociaux-a-des-actions-communes Les acteurs sociaux sont invités à mener des actions communes.
Société

La cinquième édition de la Journée universitaire du développement durable (Judd), initiée par le Club du développement durable, s'est déroulée le vendredi 15 Octobre 2021 à l'Amphi A de l'Université Félix Houphouët Boigny d'Abidjan-Cocody. "La forêt ivoirienne : un paradis perdu? “. Tel est le thème qui a réuni pendant une journée plusieurs acteurs du monde universitaire et du développement durable. 

Partenaire financier de l’évènement, l’Union Européenne, à travers son premier responsable, l'ambassadeur, Jobst Von Kirchmann, a souligné l'importance qu'occupent les forêts dans l'agenda de l'Union Européenne surtout dans le cadre du pacte vert de l’Europe ou European Green pact, dont le but est de rendre l'Europe climatiquement neutre en 2050. 

Cette vision implique une transformation de l'économie européenne, une action résolue contre la dégradation de l’environnement et la promotion des chaînes d'approvisionnement durables. « Il y a une convergence certaine entre les politiques publiques que la côte d’ivoire a déjà mis en place et continue de développer et celles que souhaitent mettre en place l’Union européenne. Nous poursuivons des agendas tout à fait compatibles et complémentaires », a indiqué Jobst Von Kirchmann à la Cinquième édition de la Journée Universitaire du féveloppement durable. 

C’était en présence du président de l’Université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan-Cocody, du Directeur du développement Durable, et du représentant du ministre des Eaux et forêts. Dans la foulée, l'ambassadeur a salué la participation massive des étudiants avant d’encourager ces derniers à une participation active dans la dynamique de sauvegarde et reconstitution de la forêt ivoirienne. 

Le Directeur général de l’Environnement et du Développement durable, Dr. Gustave Aboua Aboua, a salué le choix du thème de la Judd 5, avant d’inviter à l’action tous les acteurs sociaux. « Il est temps de multiplier les actions en vue de préserver la forêt. Il n’y a pas deux planètes et on n’a pas le droit d’être résigné », a exhorté le directeur général de l’environnement. 

Le président du Club du développement durable (Cdd), Anicet Durand Oboué a déploré le niveau de dégradation que connait en ce moment le couvert forestier ivoirien. Il s'est réjoui de l’appui financier de l’Union Européenne pour la mise en route de l’édition 5 de la Journée universitaire du développement durable (Judd). 

Acteurs résolument engagés à la préservation de l’environnement en côte d’ivoire, Anicet Oboué et ses membres ont fait le serment de ne plus restés spectateurs face à la destruction de l’environnement en terre ivoirienne. Invitant leurs camarades jeunes et étudiants à leur emboiter le pas dans cette dynamique, ces derniers ont assuré la nation ainsi que les personnalités en présence, de leur engagement à descendre dans l’arène pour sensibiliser les masses sur l’importance de la préservation de la forêt.

Eddy BIBI