Côte d’Ivoire : Une fondation lutte contre la précarité menstruelle

Publié le Modifié le
cote-d-ivoire-une-fondation-lutte-contre-la-precarite-menstruelle Photo de famille de la cérémonie de remise de serviette hygiénique de la campagne Freesia.
Société

La fondation Jean Tailly fait de la lutte contre la précarité menstruelle une bataille en s’engageant aux côtés de Yasimina Ouégnin députée de la nation ivoirienne pour proposer gratuitement des protections hygiéniques aux jeunes filles en situation financière difficile. Ce 23 décembre à Cocody à la permanence de l’honorable Yasmine a été l’occasion d’une remise de plusieurs kits de paquets de protections périodiques.

Alors que la précarité et l'isolement touchent de plus en plus les jeunes et notamment les femmes en côte d'Ivoire, le coût des menstruations est un poids dans le budget de nombreuses femmes. Plusieurs d’entre elles estiment avoir besoin d’une aide financière pour acheter leurs protections périodiques.

La fondation Jean Tailly engagée contre la précarité menstruelle

Dans le contexte de crise  sanitaire et sociale  actuelle  à Abidjan, la fondation Jean Tailly, est une actrice engagée pour leur pouvoir d’achat, il souhaite agir contre la précarité menstruelle en offrant des protections hygiéniques aux femmes. 

Les femmes sont confrontées donc aux manques de moyens financiers pour s’acheter des serviettes hygiéniques, elles sont obligées d’utiliser les bouts de papier, les vieux journaux et parfois les morceaux de pagnes.

Dr Félix Alain Tailly président de la fondation Jean Tailly, c’est par un constat, une initiative d’une campagne de collette de serviette hygiénique pour les jeunes filles en situation de précarité menstruelle. « Dans nos quartiers précaires, dans les villages, les femmes sont confrontées donc aux manques de moyens financiers pour s’acheter des serviettes hygiéniques, elles sont obligées d’utiliser les bouts de papier, les vieux journaux et parfois les morceaux de pagnes.

La fondation avec ses partenaires souhaitent remédier à cela. En offrant à ces femmes et filles qui sont en situation de précarité, c’est pourquoi nous avons lancé une campagne dénommée, Freesia changeons les règles. », a déclaré Dr Alain Félix Tailly. 

Remerciement à l’honorable Yasmina Ouégnin 

Il a profité de l’occasion pour remercier l’honorable Yasmina Ouégnin qui a prêté main forte pour donner de l’écho auprès de certaines personnalités et de partenaires. « Aujourd’hui nous avons puis recevoir un important lot de serviettes périodiques. Ainsi que la somme en numéraire de 231.000 Frs CFA qui a été collecté auprès de de d’enfants, de jeunes, d’adultes, de chefs d’entreprises. Nous nous sommes satisfaits de cette journée », a ajouté Dr Félix Alain Tailly président de ladite fondation.

L’honorable Yasmina Ouégnin: dès qu’on a un peu plus de moyens, il faut se mettre à la disposition de nos quartiers et de nos communautés. 

Propos de l’honorable Yasmina Ouégnin

« L’initiative Freesia, ce sont quelques choses qui m’a parlé, tous ici, nous avons une cause qui nous est chère, une cause, je dirai de salut public. En tant que femme, mère d’une petite fille en plus, quelque chose qui touche à ce point l’intimité de la femme. Ne pouvais que me parler, que me branler. Aujourd’hui, nous parlons de quoi ?

Nous parlons de protection périodique de serviette hygiénique, on ne peut pas se demander qu’est-ce que ces menstruations qui sont gérées dans de mauvaises conditions hygiène peuvent entraîner au niveau des organes génitaux ?(…)

La précarité menstruelle est finalement un enjeu de santé puisque sa touche, l’intimité, le corps et également un enjeu de solidarité et surtout un enjeu d’égalité dans le traitement. C’est pourquoi j’ai pris beaucoup de plaisir à être l’ambassadrice de cause Freesia cette année », a indiqué l’honorable Yasmina Ouégnin par ailleurs, ambassadrice de Freesia. 

Mot de fin de Yasmina Ouégnin 

Elle a également invité toutes les communautés à dire non à la violence, oui a l’égalité des chances, oui a l’égalité de traitement oui à toutes les bonnes causes qui pouvaient permettre à plus de solidarités, de cohésion, de fraternité entre les filles et fils de ce pays. A –t-elle conclue. 

Propos de Mme Touré Aramatou récipiendaire

Quant à Mme Touré Aramatou dit maman Tangara présidente de l’Ong Hakilisso récipiendaire des kits a remercié les donateurs pour la remise de ces kits. « Grace à vos gestes les jeunes filles auront accès aux serviettes hygiéniques. Par ma voix, les jeunes filles vous dis merci, que Dieu vous bénisse vous tous », A exprimé sa satisfaction Touré Aramatou dit maman Tangara. 

Par ailleurs, il faut noter que le projet Freesia a été couplé avec l’initiative qui existe depuis 4 ans, depuis 2018, 16 jours d’activisme, de lutte, de sensibilisation, d’action du 25 novembre au 10 décembre. Afin que cette offre puisse profiter au plus grand nombre.

Parfait KOFFI

Vidéo