Côte d'Ivoire

Grand-Bassam : Marche de protestation des populations du village de Modeste, ce qu’elles demandent aux autorités administratives

Publié le
grand-bassam-marche-de-protestation-des-populations-du-village-de-modeste-ce-qu-elles-demandent-aux-autorites-administratives Les populations de Modeste ont manifesté contre Ahoua Simon Konney
Société

Le village de Modeste situé dans la sous-préfecture de Grand-Bassam était en effervescence ce 29 décembre 2021. Les habitants ont marché pour protester contre la non officialisation du chef Nanan Jonas Konney.

Nanan Jonas Niamkey Konney est le chef de village de Modeste, département de Grand-Bassam, reconnu et voulu par l’ensemble des populations. Il a été désigné dans le respect strict des différentes procédures de désignation de chef de village de la tradition N’zima.

L'origine de la grogne des populations

Malheureusement, les villageois ont été surpris de constater qu’un dénommé Simon Ahoua Konney est désigné à la tête du village. Les populations, voyant que Simon Ahoua Konney était leur «frère», elles l’ont laissé gouverner jusqu’à ce que ce dernier se rende coupable de mauvaise gestion. Il est accusé de braver les terres de Modeste et de n’entreprendre aucune action pour le bonheur des populations.

Face à cette désillusion, les populations confient leur sort à Jonas Niamkey Konney qui accepte et dirige le village. Malheureusement, le nouveau chef reconnu des populations ne dispose pas d’arrêté de nomination de la part des autorités administratives.

La sous-préfète a dit à sa secrétaire de nous demander de rentrer et qu’elle allait nous appeler

C’est donc pour marquer leur indignation et crier leur ras-le-bol que les populations de Modeste ont manifesté ce 29 décembre 2021. Leur marche s'est terminée par la lecture d'une motion dont Linfodrome a pu s'en procurer copie.

Jonas Niamkey Konney, le chef de village soutenu par les populations

« Nous sommes allés à la sous-préfecture de Grand-Bassam. Mais la sous-préfète n’a pas voulu nous recevoir. Elle a dit à sa secrétaire de nous demander de rentrer et qu’elle allait nous appeler. Jusqu’à ce jour, elle ne nous a pas encore appelé. Nous sommes ensuite allés à la préfecture de Grand-Bassam. On a été reçu par le secrétaire général de la préfecture à qui on dit merci. Nous avons été bien reçu. Nous avons dit ce que le village de Modeste voulait. Les autorités sont informées » a déclaré Joseph Gnohan, conseiller à la Cour du chef de village.

Les attentes des populations de Modeste

Le village de Modeste demande à ce que les autorités administratives de Grand-Bassam délivre l’arrêté de nomination de Jonas Niamkey Konney. « Nous demandons la reconnaissance officielle de celui incarne désormais l’autorité traditionnelle du village de Modeste. Ce sera la consécration de la volonté manifeste d’un peuple qui s’est donné en toute liberté un chef » a conclu le Conseiller Joseph Gnohan.

Elvis GOUZA