Salubrité : Plus de 2000 balayeuses de Yopougon soulagée par un geste posé par Alassane Ouattara en leur faveur

Publié le Modifié le
salubrite-plus-de-2000-balayeuses-de-yopougon-soulagee-par-un-geste-pose-par-alassane-ouattara-en-leur-faveur Les femmes balayeuses reconnaissantes au président de la République (PhDr).
Société

Les balayeuses de la commune de Yopougon ont exprimé leur gratitude à l’égard du président de la République Alassane Ouattara qui a allégé leur douleur. C’est à travers un point de presse tenu à la Mairie de Yopougon et donné par la présidente de l'Ong Femme de Côte d'Ivoire, Sirakoné Fadiga, ce vendredi 14 janvier 2022, qu’elles l’ont fait savoir.

Il a fallu 10 années pour que les femmes balayeuses de Yopougon rentre en possession de leur dû. Un salaire qui devait leur être versé depuis 2012, année où certaines parmi elles ont perçu leur rémunération. Ce paiement a été possible grâce à l’assistance de l’Association femme de Côte d’Ivoire conduit par Mme Sirakoné Fadiga.

Il leur a été versé leur salaire d’un travail de salubrité datant de 2011

Du mardi 2 novembre 2021 au 23 décembre 2021 à 13h, ces femmes ont été reçu à la trésorerie de la mairie de Yopougon. Il leur a été versé leur salaire d’un travail de salubrité datant de 2011. Leur travail a permis de rendre vivable le District d’Abidjan à la sortie de la crise postélectorale de 2011 qu’a connu la Côte d’Ivoire.

Ces balayeuses ont touché entre 60 000Fcfa et 360 000 Fcfa a raison de 2000Fcfa la journée. Ce, en fonction des jours de travail effectif.

Les cas exceptionnels

Mme Sirakoné Fadiga et son équipe ont déclaré 2009 femmes au trésor. Mais ce sont 1900 parmi elles qui ont été bénéficiaires. Celles qui n’ont pu percevoir leur solde étaient soit décédées, absentes ou avaient des problèmes de documents administratifs.

Remerciant les autorités qui ont œuvré pour l’heureux dénouement de ce dossier, la présidente de l’association femme de Côte d’Ivoire a émis le vœu de ne plus voir ce genre de problème de répéter. « Notre souhait est que cela ne se reproduise plus dans notre pays. Les balayeuses des rues courent des risques chaque jour sur nos routes. Il faut que leurs salaires soient versés régulièrement pour faire face à leurs besoins » a-t-elle conclu.

Rappelons que le président de la République Alassane Ouattara avait instruit le ministre de la Salubrité de décaisser la somme de 600.127.000Fcfa pour ces femmes balayeuses.


Notons que l’Association Femme de Côte d’Ivoire a été créée le 19 janvier 2001 à Abidjan. Elle a pour objectif de faire participer la femme au processus de développement à la lutte contre la pauvreté et la protection des intérêts des femmes.

Alain Zadi