Presse : La Côte d’Ivoire bientôt sans journaux papiers

Publié le
presse-la-cote-d-ivoire-bientot-sans-journaux-papiers La presse imprimée
Société

Les éditeurs des journaux papiers annoncent une presse morte sur tout le territoire national.

Le groupement des éditeurs de presse en Côte d’Ivoire (Gepci), au cours d’une conférence de presse ce lundi 17 janvier 2022, a annoncé une journée presse morte dans le but de tirer la sonnette d’alarme et interpeller le gouvernement sur la descente « aux enfers actuelle des entreprises de presse imprimée ».

Les raisons

C’est à l’issue de l’Assemblée générale extraordinaire que les éditeurs de presse ont souhaité échanger et interpeller le gouvernement sur les difficultés du secteur de la presse.  Les 17 membres de cette faîtière des patrons de presse ont passé au peigne fin la situation que vit les entreprises de presse. La mévente des journaux, six mois d’arriérés de ventes dus par Edipresse, absence de la subvention de l’Etat depuis 2018, augmentation du coût de l’impression de 48%, mutisme de l’Etat, tels étaient les points sur lesquels le président Lassane Zohoré est revenu.

Cette fois-ci, si nous ne prenons garde, de nombreuses entreprises devront mettre la clé sous le paillasson

« La mauvaise politique de distribution des journaux sur l’étendue du territoire, la chute drastique des chiffres de ventes, le non-paiement des recettes de vente par Edipresse depuis mai 2021, la pression des imprimeurs qui exigent désormais des paiements cash, des arriérés de 3 milliards Fcfa d’impôts impayés et les retards de cotisations à la Cnps, la convention collective qui pèse sur les entreprises », a-t-il indiqué soulignant que la porte des discussions est ouverte.

Environ 20 titres sont concernés par cette décision

Selon l’agence nationale de presse (ANP), la presse imprimée ivoirienne regorge environ 24 titres avec différentes thématiques qui sont vendus sur le marché ivoirien et internationale. Chaque trimestre de l’année, un baromètre des ventes est fait dans le but de voir le journal le plus vendu. Les quotidiens Fraternité matin, Soir Info, le nouveau réveil, Le temps, L’inter, Le patriote, notre voie, le mandat quotidien, Dernière heure, le matin, font partie des top 10 des journaux vendus.

Sandra KOHET