Côte d’Ivoire : Le Qatar et le Cosim lancent la construction d’une mosquée et d’un centre de santé

Publié le Modifié le
cote-d-ivoire-le-qatar-et-le-cosim-lancent-la-construction-d-une-mosquee-et-d-un-centre-de-sante Le Cosim a choisi la concurrence pour la réalisation du bien.
Société

Le Qatar et la Côte d'Ivoire ont posé la première pierre d’un centre de santé à Abobo Biabou et d’une mosquée à Yopougon. Ce projet d’un montant total de 596 491 euros équivalent à 391 272 466 Fcfa, est financé par le ministère des Affaires islamiques de l'État frère du Qatar.

L'Ambassadeur de l'Etat du Qatar en Côte d'Ivoire, Jaber Jarallah Al Marri, et le Cheikhoul Aima Ousmane Diakité, ont posé la première pierre d’un centre de santé à Abobo Biabou et d’une mosquée à Yopougon, le lundi 24 janvier 2022 soit le 21 Jumada Al-thani 1434H.

Bien-être de la communauté ivoirienne

L'Ambassadeur de l'Etat du Qatar en Côte d'Ivoire a donné quelques informations sur cet évènement de la pose de la première pierre du projet de construction du centre de santé équipé de matériel médical et de la construction d’une mosquée. « Je vous exhorte de réaliser ces projets au plus vite afin que nous puissions nous retrouver, In cha Allah, lors de son inauguration », a souhaité l’ambassadeur.

Il a expliqué que ces projets ont été soumis par le Conseil Supérieur des Imams, des Mosquées et des Affaires Islamiques de Côte d'Ivoire en abrégé Cosim au ministère des Awqaf et des Affaires Islamiques de l'Etat du Qatar au profit de la communauté ivoirienne.

Importance accordée au capital humain

Jaber Jarallah Al Marri a évoqué l’importance accordée au capital humain. « Convaincu de l’importance à accorder au capital humain, L'État du Qatar a mis au cœur de ses priorités l’investissement dans la santé, l'éducation, le sport et la culture, tout en concédant un intérêt particulier au secteur de la santé l’un des principaux piliers de la Vision 2030 du Qatar », a-t-il déclaré.

L'Ambassadeur de l'Etat du Qatar en Côte d'Ivoire a confié que chaque fois qu’ils posent une pierre pour la guérison ou le raffinement spirituel, ils ont posé « une pierre angulaire dans l'édification d'une nation, car guérir le corps et purifier l'âme est la base d’une stabilité sociale ».

Il a ajouté qu’à travers cette stabilité sociale, il est possible de former « un citoyen qui jouit d'un corps sain avec une ferme croyance en Dieu dans une société saine, un citoyen productif qui peut apprendre et travailler, et avec ses bras et son esprit, construire une patrie ».

« Il a salué le niveau des excellentes relations qui existent entre la République de Côte d'Ivoire et l'État du Qatar »

Jaber Jarallah Al Marri a salué le niveau des excellentes relations qui existent entre la République de Côte d'Ivoire et l'État du Qatar, « relation nourries par le soutien et la vision éclairée de ses deux dirigeants, SA l'Émir Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, et Son Excellence monsieur Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d'Ivoire ».

L'Ambassadeur a révélé qu’il a la ferme volonté de porter ses relations « à un niveau meilleur dans un avenir proche, en particulier dans les domaines économiques et culturels ».

« Nous, au sein du Cosim, avons choisi la concurrence pour la réalisation du bien »

Pour sa part, le Cheikhoul Aima Ousmane Diakité a exprimé sa gratitude à l’ambassade de l'Etat du Qatar en Côte d'Ivoire.

« Nous sommes très heureux de partager avec vous cette belle occasion. Nous, au sein du Cosim, avons choisi la concurrence pour la réalisation du bien. Conformément à votre leitmotiv. », a-t-il remercié.

Le guide de la communauté musulman en Côte d’Ivoire a surtout déclaré : « Nul n’ignore ce que représente l’importance de ces projets pour l'amélioration des conditions de vie de la communauté musulmane et de la population en générale sur plusieurs aspects ».

Plusieurs projets déjà soutenus

Pour rappel, le ministère des Awqaf et des Affaires Islamiques de l'Etat du Qatar a déjà répondu à un certain nombre de projets du Cosim.

Il y a notamment « sa contribution au financement du projet d'équipement de l'Université Musulmane Africaine en matériel didactique et d’un car de transports en commun, en plus de la prise en charge de (7) professeurs d'université pour un durée d'un an, renouvelable ».

Eddy BIBI

Vidéo