Interventions de Février : tristes bilans des opérations pour les sapeurs-pompiers

Publié le
interventions-de-fevrier-tristes-bilans-des-operations-pour-les-sapeurs-pompiers Le GSPM fait son Bilan
Société

Le Groupement des Sapeurs-Pompiers Militaires a fait le bilan de ses opérations du mois de février. Contrairement à l’an dernier, cette année a enregistré plusieurs d’interventions. Trois communes d’Abidjan restent en tête des opérations.

Le mois de février 2022 s’achève avec 2473 interventions au total, soit une moyenne journalière de 88 interventions.

Les opérations effectuées par Zone

Les compagnies d’Abidjan avec respectivement 953 pour la 1ère Cie (Indenié), 483 pour la 4ème Cie (Yopougon) et 366 pour la 2ème Cie (Zone 4) réalisent les plus grands nombres d’interventions, la 8ème Cie basée à Bingerville réalise quant à elle 138 interventions.  A l’intérieur, c’est la compagnie de Bouaké (3ème) avec 227 sorties qui arrive en tête, la 6ème Cie à Korhogo enregistre 146 interventions, tandis que la 5ème Cie à Yamoussoukro en compte 119 et la 7ème Cie de N’zianouan 41.

Les communes avec le taux élevé d’intervention

Dans la ville d'Abidjan, les communes de Yopougon, Cocody, et Abobo enregistrent les plus grands nombres d’interventions. Comparativement au mois de février 2021 où 2277 interventions ont été faites, une hausse de 8.61 % a été constatée.

Les causes des interventions restent les accidents de circulation, transport des malades, les feux (maisons, voitures etc.)

Concernant les victimes, 1708 ont été transportées durant ce mois de février, 516 ont refusé de se faire évacuer et 85 décès ont été constatés.  77,13 % des victimes sont dus à des accidents de la circulation.

Les statistiques des hôpitaux d’accueil

Pour ce qui est des évacuations, 12,35% des victimes ont été adressées au CHU de Treichville, 9,17% au CHU de Bouaké ,6,89% à l’Hôpital Militaire d’Abidjan, 6,86% au CHR de Korhogo,6,70% à l’hôpital général d’Abobo sud, 5,81 au CHR de Yamoussoukro et 5,78% au CHU de Cocody. Le reste des victimes a été pris en charge par les hôpitaux généraux et les structures sanitaires de proximité.

Les causes des interventions

Les principales causes des interventions restent les accidents de circulation qui constituent à eux seuls 51,31% des sorties, suivis des transports de malades avec 11.89% et des feux avec 11,40%. Parmi les feux, 92 concernent les maisons, 62 sont à caractère électrique, 37 intéressent les voitures, 14 les bouteilles de gaz à usage domestique, et 12 les magasins.

Au niveau des engins prépositionnés, ceux-ci ont réalisé 24,1% des interventions (596). Nous dénotons malheureusement pour ce mois 38 fausses alertes.