Vague de chaleur en Côte d’Ivoire : Voici ce qu’il faut faire (Sodexam)

Publié le
vague-de-chaleur-en-cote-d-ivoire-voici-ce-qu-il-faut-faire-sodexam Sodexam, entreprise en charge de la météorologie
Société

La Société d’exploitation et de développement aéroportuaire aéronautique et météorologique (Sodexam) montre comment faire face à cette vague de chaleur qui est en cours sur le territoire ivoirien.

Depuis le début du mois de mars, les populations ivoiriennes se plaignent beaucoup de la chaleur qui bat son plein sur le territoire national. Dans un communiqué publié le lundi 14 mars 2022 sur sa page Facebook, la Sodexam a confirmé cet état de fait, en soulignant que ce n’est que le début.

Les températures continueront de grimper les jours à venir

«Le mois de mars est le mois le plus chaud en Côte d'Ivoire. Les températures sont actuellement élevées (38°C au nord et 34°C au Sud), mais elles n'ont pas encore atteint leur valeur maximale du mois de mars qui est de 41°C au nord et 37°C au sud », indique la note précisant que « les températures continueront probablement de grimper les jours à venir ».

Les dispositions à prendre

Pour faire face à cette vague de chaleur, la direction générale de la météorologie nationale de la Sodexam invite les populations à prendre « toutes les dispositions idoines »  Parmi ces dispositions, elles sont invitées à « boire beaucoup d'eau, réduire les efforts physiques réduire les temps d'exposition au soleil »  

Vague de chaleur, phénomène météorologique

La vague de chaleur ou une canicule (quand la température est très élevée), est un phénomène météorologique de températures de l'air anormalement fortes, diurnes et nocturnes, se prolongeant de quelques jours à quelques semaines, dans une zone relativement étendue. Elle survient avec un réchauffement très important de l'air, ou avec une invasion d'air très chaud qui provoque notamment une baisse significative de l'amplitude thermique entre le jour et la nuit.

En standard, une vague de chaleur est qualifiée de canicule si elle égale ou dépasse certains seuils en intensité et en durée (par exemple au moins 72 heures, soit 3 jours, de suite). Elle peut être accompagnée d'un niveau d'humidité élevé, ce qui accroît la sensation de chaleur. Elle favorise aussi la pollution de l'air en augmentant le taux de particules en suspension et le risque d'incendie de forêt.