Cherté de la vie : Des associations de consommateurs annoncent de grandes actions, ce qu'ils  prévoient dans les prochains 72 h

Publié le Modifié le
cherte-de-la-vie-des-associations-de-consommateurs-annoncent-de-grandes-actions-ce-qu-ils-prevoient-dans-les-prochains-72-h Cherté de la vie : Des associations de consommateurs vont veiller au strict respect des prix plafonné
Société

La Côte d'Ivoire, à l’instar de tous les pays du monde, a célébré, mardi 15 mars 2022, la journée internationale du consommateur.

Plafonnement des prix : Des associations de consommateurs vont veiller au grain


La coalition nationale des organisations de consommateurs de Côte d’Ivoire (CNOC-CI) SOS vie chère, a organisé un panel à l’occasion de la célébration en Côte d'Ivoire de la journée internationale du consommateur.  « Face à la cherté de la vie, quel comportement adopté ? » était l’un des sujets abordés parmi les  4 thèmes qui étaient à l’ordre du jour de cette cérémonie placé sous le haut patronage du Premier ministre Patrick Achi. « Il était important pour nous de nous adresser aux consommateurs afin de prévenir parce que les jours à venir vont être difficiles pour les consommateurs que nous sommes », a justifié Soumahoro Mansa dit ben N’faly, président de la coalition.  

L’édition 2022 de la journée international du consommateur, a-t-il souligné, est célébrée dans un contexte socio-politique marqué par la crise sanitaire mondiale dûe à la propagation de la Covid-19 et la crise russo-ukrainienne. Il a cependant salué l’ensemble des mesures gouvernementales prises pour contenir au mieux cette hausse du coût de la vie qui à la réalité touche tous les pays du monde. « Nous avons sollicité le gouvernement, heureusement que nous avons été entendus, le gouvernement à fait sortir une longue liste de produit de grande consommation, leur prix à Abidjan ainsi qu’à l’intérieur du pays », s’est réjoui M. Soumahoro.

La Côte d'Ivoire a choisi le libéralisme économique, mais cela ne signifie par le désordre économique

Poursuivant, le président de la coalition SOS vie chère n’a pas manqué de lancer une mise en garde contre les commerçants véreux qui, selon lui, profitent de la situation pour augmenter le coût de leurs produits sans raisons valables. « La Côte d'Ivoire a choisi le libéralisme économique, mais cela ne signifie par le désordre économique », a-t-il lancé, annonçant que d'ici à 72 h, toutes les instances de son organisation seront mobilisées sur le terrain en vue de veiller au respect strict des prix fixés par le gouvernement.

Le ministère du Commerce va sévir


« D'ici à 72 h nous allons fait fort de vulgariser cette décision gouvernementale », a-t-il indiqué.  Aux consommateurs, il a expliqué qu’il « ne peut y avoir de contrôleur de prix derrière chaque commerçant véreux ». « Il nous appartient de saisi qui de droit lorsque nous constatons que les mesures prises par le gouvernement ne sont pas respectés ».

Touré Maurice, sous-directeur de la concurrence et des enquêtes économiques au ministère du Commerce et de l’industrie, représentant le ministre Souleymane Diarrassouba a rassuré que l’impact de ces mesures, sera ressentis très bientôt. Le ministère du Commerce et de l’industrie va instruire tous ses services à l’effet de faire respecter tous les prix qui ont été fixé par le gouvernement. C’est le lieu d’exhorter tous les commerçants au respect de ces mesures sinon tous les contrevenants seront sanctionnés.