Côte d’Ivoire : Des journalistes instruits sur les dangers liés à la consommation du tabac

Publié le
cote-d-ivoire-des-journalistes-instruits-sur-les-dangers-lies-a-la-consommation-du-tabac Photo de famille après la formation des journalistes sur les méfaits du tabac
Société

Le Réseau des Communicateurs pour la Lutte contre le Tabagisme et l'Alcoolisme en milieu scolaire et universitaire (RECLTASU) en collaboration avec L'OMS et le PNLTA a organisé ce mardi 15 mars 2022 à Abidjan une formation de renforcement de capacité des journalistes sur les dangers liés au tabagisme.

Plusieurs dizaines de journalistes officiant dans les organes de presse en Côte d’Ivoire ont pris part ce mardi 15 mars 2022 à une séance de formation sur les méfaits du tabac sur la santé de l’homme.

Les enjeux de cette formation des journalistes

Cette assise a été l'occasion pour Dr Koffi, chef de service information, éducation et communication du Programme national de lutte contre le tabagisme et l'alcoolisme, la toxicomanie et autres addictions (PNLTA), de présenter dans toutes les dimensions les composants de la cigarette et leurs effets pervers sur l'usager. Selon lui, plus de 5000 personnes meurent chaque année à cause des effets néfastes du tabac.

Les journalistes invités à s'approprier la lutte anti-tabac

Koné Souleyman, point focal de la lutte anti-tabac au niveau de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a exhorté les journalistes à mieux s'armer pour attaquer le mal à la racine. Pour lui, les hommes et femmes de médias doivent s'approprier la lutte anti-tabac. Il a par ailleurs invité les journalistes à faire des productions sur tous les petits aspects de la lutte anti-tabac en Côte d’Ivoire.

Le journaliste Dimitri Agoutsi, Président du Réseau des communicateurs pour la lutte contre le tabagisme et l'alcoolisme en milieu scolaire et universitaire (RECLTASU) a profité de cette formation pour donner les détails et les innovations du concours dénommé "Plume anti-tabac" dont la deuxième édition sera lancée le 30 mars 2022 à Abidjan. Il faut savoir que le concours Plume Anti-Tabac consacre les meilleurs journalistes de la presse écrite, la presse audiovisuelle et la presse numérique qui auront fait des meilleures productions sur les méfaits du tabac en Côte d’Ivoire.

Qui remplacera Serge N’guessant de Fraternité Matin ?

Pour finir, il faut ajouter que les journalistes ayant participé à cette assise ont apprécié l'initiative offerte par le RECLTASU et ses partenaires. Rendez-vous est donc pris pour le lancement de la seconde édition de la plume Anti Tabac le 30 mars prochain. Le super prix de la première édition avait été remporté par le journal Serge N’guessant du journal Fraternité Matin.