Météo : La Sodexam annonce de fortes pluies pour cette première saison (Mars-Juin)

Publié le
meteo-la-sodexam-annonce-de-fortes-pluies-pour-cette-premiere-saison-mars-juin Météo : La Sodexam annonce de fortes pluies pour cette première saison (Mars-Juin)
Société

La Société a publié depuis le début de la semaine, les perspectives climatiques allant de mars à juin 2022.

Selon la note dont Linfodrome s’est procuré copie, les prévisions climatiques de la première saison des pluies pour la période allant de Mars à Juin 2022 indiquent des cumuls saisonniers excédentaires à normaux par rapport à la moyenne saisonnière de 30 ans de 1991-2020 (500 à 800 mm) dans le Sud-est de la Côte d’Ivoire. Ce qui voudrait dire que les pluies seront plus fortes par rapport à ce qu’on a connu il y a 30 années.

Début de la saison pluvieuse

Selon l’entreprise en charge de la météorologie, « le début normal de la saison pluvieuse dans le Sud de la Cote d’Ivoire notamment sur le littoral et la zone forestière, commence entre le 21 Mars et le 20 Avril avec une date médiane au 10 Avril.

Perspectives agro climatiques

Pour l’année 2022, la saison culturale va démarrer de façon tardive à normale (après le 10 Avril) dans l’ensemble des régions du Haut Sassandra (Daloa), du Fromager (Gagnoa), Gbêke (Bouaké), Tonkpi (Man) et Nawa (Soubré). Cependant, pour les localités du littoral, le démarrage de la saison pourrait être normale.

Il est prévu pour cette année 2022, une fin normale (après le 15 juillet)

La fin normale de la saison agricole pour les localités du Centre, du Sud et du Littoral intervient généralement entre le 15 Juillet et le 1er Août. Il est prévu pour cette année 2022, une fin normale (après le 15 juillet) de la première saison des pluies dans le Sud forestier et le littoral de la Côte d’Ivoire.

Les séquences sèches (jours consécutifs sans pluie) au cours de la saison seront supérieures ou égales à 10 jours en début de saison et normales (10 jours) en fin de saison.

Compte tenu des différentes imprévisions, la Sodexam a fait des recommandations pour faire face aux risques de sècheresse et d’inondation. Face à la sècheresse, il est proposé de diversifier les pratiques agricoles, à travers la promotion de l’irrigation, du maraichage, pour réduire le risque de baisse de production ; adopter des techniques culturales de conservation des sols et de l'eau ; favoriser les espèces et variétés de cultures tolérantes au déficit hydrique,

Il faut maintenir la garde et suivre les mises à jour des ces prévisions saisonnières et les prévisions de courtes échéances que produisent et diffusent les services météorologiques et hydrologiques des pays

Pour faire face aux inondations, la Sodexam a suggéré de, « renforcer la communication de l’information hydro-climatique et la sensibilisation des communautés à travers les plateformes de réduction des risques de catastrophes, renforcer la veille et les capacités d’intervention des agences en charge du suivi des inondations, de la réduction des risques de catastrophes et des aides humanitaire ».