Abidjan

Enseignement technique et formation professionnelle : Le ministre N’guessan Koffi et les fondateurs d’établissement privés se sont rencontrés

Publié le Modifié le
enseignement-technique-et-formation-professionnelle-le-ministre-n-guessan-koffi-et-les-fondateurs-d-etablissement-prives-se-sont-rencontres Le ministre N'guessan Koffi et les fondateurs d'établissements privés ont posé à la fin de la séance de travail
Société

Pour repenser et revaloriser l’Enseignement Technique, la Formation Professionnelle et l’Apprentissage, le Ministre N’guessan Koffi a eu une importante séance de travail, le jeudi 24 mars 2022, à son Cabinet, à la Tour C, 12 étage, de 14h à 16h, avec les Fondateurs des Etablissements Privés du secteur de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

Comment repenser et revaloriser l’Enseignement Technique, la Formation Professionnelle et l’Apprentissage ? Telle est la préoccupation du ministre N’guessan Koffi, qui a eu une importante séance de travail, le jeudi 24 mars 2022, à son cabinet avec les fondateurs d’établissements privés. Il s’est félicité de la rencontre qui, selon lui, se présente comme « une bonne opportunité pour partager avec vous, la vision du Président de la République SEM Alassane Ouattara ainsi que la mienne, depuis ma nomination le 06 avril 2021 ».

Offrir une seconde chance aux jeunes sortis trop tôt du système scolaire…

En effet selon le Ministre N’Guessan KOFFI, le Président de la République, Alassane Ouattara, mesurant amplement les enjeux de la formation professionnelle, dans le développement harmonieux et durable du pays, s’est engagé à multiplier, sur l’étendue du territoire national, les centres de formation professionnelle, afin d’offrir une seconde chance aux jeunes sortis trop tôt du système scolaire, mais désireux d’apprendre un métier ou de se diriger vers l’auto-emploi.

Le secteur privé a pris le relais et les fondateurs ont investi dans des infrastructures, afin d’apporter des soutiens significatifs pour la formation professionnelle et technique des apprenants

Il a laissé entendre que malgré la bonne volonté de l’Etat, les moyens n’ont pas toujours permis de disposer d’établissements en grand nombre pour contribuer à la formation professionnelle des jeunes. C’est pourquoi, au dire du Ministre, le secteur privé a pris le relais et les fondateurs ont investi dans des infrastructures, afin d’apporter des soutiens significatifs pour la formation professionnelle et technique des apprenants.

L’engagement du Gouvernement se fera, pour N’Guessan Koffi, par l’appui institutionnel et financier, avec l’accompagnement des bailleurs aux deux projets phares de son département à savoir : ‘’L’Académie des talents et L’Ecole de la deuxième Chance’’. Ces deux grandes initiatives visent, à long terme, faut-il le rappeler, à assurer la formation des jeunes aux métiers mais aussi, donner la possibilité à d’autres jeunes diplômés sans emploi ou déscolarisés d’apprendre un métier, en vue d’une reconversion et une insertion professionnelle réussies. A cet effet, pour conclure, le Ministre a exhorté ses hôtes du jour, à s’inscrire résolument dans cette dynamique de formation de la jeunesse, pilier de toute politique de développement social, économique et culturel.

Les fondateurs espèrent que leurs doléances seront prises en compte

Prenant la parole, la délégation a tenu à saluer et remercier le Ministre, pour ce cadre de concertation et de dialogue initié. Toute chose qui augure selon cette faitière, « d’une collaboration franche et d’un vrai partenariat gagnant-gagnant », tout en espérant que certaines de leurs doléances seront prises en compte, dans les meilleurs délais, pour leur participation active à la revalorisation et au développement du champ de l’enseignement technique et professionnel dans le pays.

Info : Dircom

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.