Pour ses prêches : Le Dg des Cultes convoque Gédéon de la Tchétchouvah et lui fait une sévère mise en garde

Publié le Modifié le
pour-ses-preches-le-dg-des-cultes-convoque-gedeon-de-la-tchetchouvah-et-lui-fait-une-severe-mise-en-garde Gédéon de la Tchetchouvah semble être sur des braises
Société

Le prédicateur Gédéon de la Tchétchouvah était le 5 avril dernier à la direction des Cultes où on lui a demandé d’arrêter ses piques contre l’Eglise Catholique.

Le directeur général des Cultes, Bamba Messamba a convié des leaders religieux chrétiens et musulmans actifs sur les réseaux sociaux parmi eux Guéï Monsekel Ferdinand alias Gédéon de la Tchetchouvah pour leur prodiguer des conseils apprend-on du quotidien Fraternité Matin.

Ce qui est reproché à Gédéon de la Tchetchouvah

«Il ne faut pas juger les autres, le jugement appartient à Dieu et peut être source de discorde. Les problèmes de religions naissent de cette manière» a déclaré le directeur général des Cultes. «En effet, il (le Dg des cultes, ndlr) a demandé à Guéi Monsekel Ferdinand alias Gédéon de la Tchetchouvah, responsable du ministère Zobel Agodio de cesser de s’en prendre à l’Eglise Catholique, la Papauté et l’Eglise du Christianisme Céleste à travers des vidéos ou des écrits» lit-on dans Fraternité Matin.

Les hommes de Dieu ont compris la nécessité de se rapprocher

Selon ce journal, le directeur général des cultes a rappelé que la Côte d’Ivoire a traversé ces dernières années une crise sans précédent qui a failli basculer sur le plan religieux. « Si le pays est parvenu (...) à devenir le pays de havre de paix, qu’il était, c’est en partie grâce aux hommes de Dieu qui ont compris la nécessité de se rapprocher en vue de promouvoir ensemble la tolérance religieuse» a-t-il déclaré.

Le directeur général des Cultes avait à ses côtés plusieurs de ses collaborateurs notamment. Il a conclu en disant que la paix en Côte d’Ivoire reste encore fragile et qu’il faudra continuer les actions pour la renforcer et non détruire les efforts qui sont entrepris par les uns et les autres notamment les guides religieux.

Une sorte d’avertissement à Gédéon de la Tchetchouvah

Il faut savoir que cette action du directeur général des cultes intervient après la mise aux arrêts d’un guide religieux d’une église dénommée Patmos. Ce dernier séjourne depuis bientôt une semaine à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca) de Yopougon. Est-ce un «carton jaune» à Gédéon de la Tchechouvah pour ne pas se retrouver derrière les barreaux? L’avenir nous le dira.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.