Fête de pâques : L’OSER redouble d’efforts pour la sensibilisation des usagers des routes

Publié le
fete-de-paques-l-oser-redouble-d-efforts-pour-la-sensibilisation-des-usagers-des-routes Fête de pâques : L’OSER redouble d’efforts pour la sensibilisation des usagers des routes
Société

L’office de Sécurité Routière (OSER) redouble d’efforts pour la sensibilisation des usagers de la route pendant les fêtes de Pâques.

Ce samedi 16 avril 2022, l’Office de Sécurité Routière (OSER) a renforcé la sensibilisation sur les routes, notamment au corridor de Grand-Bassam, afin d’éviter les accidents et les pertes en vies humaines en cette période de fête de pâques.

Le constat de l’Oser

Ce sont des véhicules surchargés, des excès de vitesse, des véhicules sans visites techniques, ou encore des conducteurs sans permis de conduire ou sans casques que les agents de l'OSER ont interpellé ce samedi matin au corridor de Grand-Bassam. Face à ce type de comportements inciviques de certains usagers sur les routes en cette période de fête, l’OSER a décidé de donner un grand coup de frein à ces habitudes irresponsables qui mettent en danger la vie des populations.

Nous sommes en période de fête, donc nous sommes sur le terrain pour sensibiliser tous les usagers de la route

 Cela, en redoublant les campagnes de sensibilisation sur le terrain qui s’articulent autour du thème « stop à l'incivisme sur la route, la sécurité routière est l’affaire de tous ». La campagne a débuté ce vendredi 15 avril 2022 et prendra fin ce dimanche 17 avril 2022 jour de pâque. « Nous sommes en période de fête, donc nous sommes sur le terrain pour sensibiliser tous les usagers de la route. Nous interpellons tous types de véhicules : les voitures personnelles, les voyageurs, les motos, etc… », s’est exprimé au micro de Linfodrome le Sergent G. G. ALEX, Chef de la police spéciale de la sécurité routière posté avec une équipe au corridor de Grand-Bassam.

Ensemble, ils ont exhorté les usagers à éviter entre autres l’alcool au volant, l’excès de vitesse, le port de la ceinture de sécurité, d’éviter de conduire en cas de fatigue et d’éviter téléphone au volant. Le sergent G. G. ALEX a rassuré que passée cette période de sensibilisation, des mesures seront prises pour sanctionner les fauteurs de troubles qui sèment l’insécurité sur les voies publiques. Notons qu’en 2020 le nombre de cas d’accidents sur les routes en Côte-d’Ivoire était de 1 518 contre 1 377 en 2021.