Paix et cessation des guerres

Hwpl: Une mission en visite en Côte d’Ivoire pour diffuser la culture de paix aux enfants

Publié le Modifié le
hwpl-une-mission-en-visite-en-cote-d-ivoire-pour-diffuser-la-culture-de-paix-aux-enfants Marion Amoussou veut inculquer des valeurs de paix aux enfants.
Société

Une mission de l’Ong internationale Hwpl séjourne en Côte d’Ivoire du samedi 7 au dimanche 22 mai 2022 pour diffuser la culture de paix aux enfants.


«Je suis venue en Côte d’Ivoire dans le but de pouvoir rencontrer les professeurs, les directeurs d’école avec qui nous travaillons et aussi mener certaines activités, notamment des camps de paix, d'éducation à la paix», a indiqué Marion Amoussou, Éducatrice à la paix et collaboratrice d’Hwpl qui travaille bénévolement pour cette organisation depuis bientôt 2 ans.

Rencontre avec les enseignants

Elle a confié cette information à Linfodrome.ci, ce vendredi 13 mai 2022, lors d’une visite à notre Rédaction, à Marcory zone 4. « Pour ma première semaine, j’ai principalement rencontré les enseignants avec qui nous avons déjà fait les éducations à la paix à Abidjan (Plateau, Cocody, Treichville) et à Bocanda», a-t-elle fait savoir.  

Avant d’ajouter: «Le but de l’éducation à la paix c’est de diffuser une culture de paix à travers les enfants. Parce que ce sont la génération de demain. Les enfants acquièrent ces valeurs de paix qu’ils peuvent donner autour d’eux.

Devenir des messagers de paix qui vont impacter notre futur. Pour ça, nous donnons des formations gratuites aux enseignants des écoles qui sont intéressées. Un ensemble de 12 leçons qui sont données aux enseignants qui eux, décident de la forme qu’ils aimeraient donner à ces enseignements».

Pour avoir la paix, nous avons besoin des États et surtout  des citoyens: les enfants, les jeunes, les adultes, les vieux, les hommes et les femmes

Marion Amoussou a souligné que cette organisation travaille également avec les journalistes pour pouvoir diffuser les messages de paix. «Il y a aussi les groupes de jeunes et des femmes avec qui nous travaillons.

Nous essayons de cibler toutes les composantes. Pour avoir la paix, nous avons besoin des États et surtout des citoyens: les enfants, les jeunes, les adultes, les vieux, les hommes et les femmes», a-t-elle insisté.      

Elle a expliqué que Hwpl est une organisation internationale à but non lucratif qui milite pour la paix et la cessation des guerres. Créée le 25 mai 2013, son siège se situe en Corée du sud.

Pour parvenir à la paix et à la cessation des guerres, la stratégie de Hwpl repose également sur le droit international. «Nous avons élaboré un document qui s’appelle la Déclaration pour la paix et la cessation des guerres.

Ce document est composé de 10 articles et 38 clauses. L’objectif de ce document c’est de renforcer les lois internationales actuelles. Pour faire voter ce document auprès de l’Onu, nous avons besoin du soutien des gouvernements et des parlements et aussi de la société civile», a-t-elle poursuivi. Enfin, le troisième axe stratégique de l'Ong Hwpl c’est le dialogue entre les leaders religieux.

«Il est directement tiré de cette déclaration dont un article parle de la liberté de religion. Beaucoup de conflits ont eu lieu à cause des différences de religion. Pourtant, aucun religion ne parle de guerre. Elles veulent toutes la paix», a fait remarquer Marion Amoussou.